Magie, trucage ou tir à l’arc

Que penser de cette vidéo époustouflante apparue en ce début d’année. ?

Pratiquant moi-même le tir à l’arc , malheureusement pas avec la même réussite, je reste béat devant ces images

La présentation en mode « complot/sagesse des anciens » me semble un peu exagérée.

Je ne crois pas que nous ayons perdu des pratiques ancestrales. Il y a aujourd’hui une multitude de pratiques utilisant un arc. Entre le tireur sur cible olympique

ArcheryGermanyEarly1980s-2

et le japonnais pratiquant le yabusamé

Zushi_Yabusame_2010_11ou encore le chaseur

Les-Chasseurs-a-l-Arc-REUNION-4837Non je crois que c’est plus simple Lars Andersen est très doué avec un arc et/ou en montage vidéo.

Dans ce dernier cas, j’attends le making-of 😉

J’ai bien trouvé une tentative de réponse, mais elle n’explique pas le comment des images

Déjà publié le 23 February 2015

Info:Les sites qui promettaient des estimations avant l’heure légale ont-ils été victimes de leur succès ou d’un sabotage organisé?

Les sites qui promettaient des estimations avant l’heure légale ont-ils
été victimes de leur succès ou d’un sabotage organisé? LCI.fr a enquêté.
http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,3435137,00-pourquoi-sites-etrangers-ont-saute-.html

Amusant …
Mais c’est un peu facile, la théorie du complot, pour cacher son
incapacité à gérer un site web …

Déjà publié le 24 April 2007

Pulsion de vie – Pulsion de mort

L’autre jour en roulant pour aller au boulot, je me suis fait la réflexion morbide suivante: Combien de morts dites accidentelles sont à proprement parler de véritables suicides?

Pourquoi une telle question? Je fais référence ici à la pulsion de vie et à la pulsion de mort si chère à FREUD et à notre grand ami Michel ONFRAY (Michou pour les intimes). Prenez le cas banal d’une situation accidentogène lambda, en voiture sur la route. Vous vous trouvez dans la situation ou toute hésitation tout doute, tout laisser aller, toute démission si infime soit-elle se paie par votre mort. Si à cet instant précis la pulsion de mort l’emporte sur votre envie de vivre, vous prenez la mauvaise décision, ou vous ne faites rien, vous laissez faire, et vous mourrez. End of the story.

C’est ce qui m’a amené à penser que beaucoup de morts dites accidentelles pouvaient être causées par une démission même momentanée de l’envie de vivre.

Ma conclusion est qu’il faut avoir envie de vivre tout le temps, pour vivre une belle et longue vie et faire place nette de notre pulsion morbide. Vaste programme n’est-il pas?

J’espère ne pas paraitre trop trivial. Vous me direz si ce genre de reflexions ont ou non leur place dans ce noble blog.

Déjà publié le 18 December 2007

« La santé polluée » lundi 2 juin à 20h50 sur France 3

Pour cette spéciale « Santé polluée », Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes recevront :

Des spécialistes

Gaëlle Bouttier-Guérive, chargée du programme « Modes de vie durables » au WWF France

Marcel Goldberg, professeur de Santé publique, épidémiologiste, chercheur à l’INSERM

Françoise Weber, responsable de l’Institut national de veilles sanitaires

Pierre Le Ruz, biophysicien, Directeur scientifique de recherches et d’informations indépendant sur les rayonnements électromagnétiques

Jean-François Narbonne, toxicologue

Pour les accompagner :

Jamy Gourmaud, à la manière de C’est pas sorcier, apportera aux téléspectateurs des solutions pour échapper aux problèmes de pollution sur la santé, de façon pédagogique et ludique.

Nicolas Angel, chroniqueur au Magazine de la santé sur France 5, donnera un éclairage concret en matière d’alimentation, de qualité de l’air et de pollution sonore,

Déjà publié le 1 June 2008

Les députés rejettent la réforme de LEUR retraite…

Je vais reprendre du texte péché de ci de là qui décrit la situation:

Les députés ont donc courageusement rejeté l’amendement n° 249 du projet de réforme des retraites, présenté au parlement par le gouvernement.
Ah, on dit que nos députés suivent aveuglément les directives du gouvernement, vous voyez bien que ce n’est pas le cas !

Pour une fois que nos députés font preuve d’autonomie, voire de résistance, on pourrait presque se surprendre à espérer, qui sait, un sursaut républicain, de la part de ces gens élus par le peuple.

On pourrait, mais en fait, non, parce que l’amendement n° 249 portait sur la réforme des retraites des… députés !

Oui, oui, vous avez bien lu, et, non, vous ne rêvez pas : les députés, qui sont en train de voter comme un seul homme la réforme de VOS retraites, vous obligeant à travailler jusqu’à 62 ans au lieu de 60, ces mêmes députés qui jugent cette réforme indispensable, même si elle est difficile, ces mêmes députés, de droite comme de gauche, ont rejeté l’idée d’aligner leur retraite sur celle du quidam.

Voici l’exposé sommaire de l’amendement n° 249 :

« Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun.
Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus. »

Nos députés ont donc estimé que leur retraite n’était pas un privilège indu, et leur vote ne représente par du tout une tentative de laisser perdurer le dit privilège.

Allez, pour vous faire rire encore un peu, voici un résumé du fonctionnement du régime de retraite de vos députés :

« Le régime de retraite des députés fonctionne par répartition, mais leur caisse n’est alimentée qu’à hauteur de 12 % par des cotisations.
Le solde du financement est assuré par une subvention votée par les… parlementaires et payée par l’Etat, donc les contribuables. Le régime des députés coûte aux Français la bagatelle de 52 millions d’euros par an, sur les 60 millions de prestations versées.
Autre avantage : ils peuvent cotiser double pendant 15 ans, puis 1,5 fois les 5 années suivantes.
Ils auraient tort de s’en priver puisque le rendement de leur régime est imbattable : pour un euro cotisé, un député touchera 6 euros à la retraite, contre 1 à 1,5 euro pour un Français lambda. Ainsi, en seulement 22,5 années un député validera l’équivalent d’une carrière pleine, soit quarante annuités »

Voilà, maintenant vous pouvez continuez à voter pour vos députés, n’ayez aucune inquiétude, ils savent s’opposer aux propositions du gouvernement quand il le faut.

En conclusion l’amendement n° 249 rectifié n’est pas adopté.
Et pendant ce temps là, la réforme des retraites a été adoptée le 15/09/10. Pour l’adoption : 329 Contre : 233.

Que dire de plus ? … Et surtout Que Faire?

Déjà publié le 18 October 2010