Un monde qu’on croyait fini …

Le monde va vite. Suite à quelques reportages vu à la télé j’étais persuadé que les sous marins nucléaires ex-soviétiques étaient tous en train de pourrir/polluer les ports de la mer de Barentz.

Les histoires de sous marins nucléaires étaient maintenant réservées à Hollywood.

J’ avais tout faux, la Russie est fière, la Russie à du Gaz, La Russie est riche donc elle remet en état ses joujoux de morts.

Et comme au bon vieux temps elle montre ses muscles :

Le sous-marin nucléaire russe Toula a tiré samedi un missile balistique Sineva à la distance maximale lors des exercices tactiques Dvina de la flotte du Nord russe en mer de Barents, a annoncé l’assistant du commandant en chef de la Marine russe Igor Dygalo.

« Notre cible se trouvait dans la partie équatoriale de l’océan Pacifique au lieu du polygone Koura au Kamtchatka pour la première fois dans l’histoire de la Marine de guerre russe », a indiqué le responsable avant de préciser que le missile avait été tiré depuis le sous-marin en plongée.

Le président et chef suprême des armées russe Dmitri Medvedev suit le déroulement des manœuvres qui se déroulent dans le cadre des exercices d’état-major stratégiques Stabilité 2008 lancés en Russie en septembre dernier. Plus de 5.000 hommes dont 1.000 marins du croiseur lourd porte-avions Admiral Kouznetsov, ainsi que huit bâtiments de surface, cinq sous-marins, onze avions de la flotte du Nord et des hélicoptères Ka-27 et Mi-8 sont engagés aux exercices en mer de Barents.

Le president russe à bord
Le president russe à bord

Le tir a eu une portée de 11 000 km, histoire de rappeler à tout le monde que la Russie de Messieurs Medvedev/Poutine peut frapper n’importe ou n’importe quand.

Rassurant non ?

Déjà publié le 16 October 2008

Une pensée sur “Un monde qu’on croyait fini …”

  1. La russie de demain sera les USA d’hiers …

    Sachant que la Terre ne forme pas une sphère parfaite. En raison de la force centrifuge due à sa rotation, elle est légèrement aplatie aux pôles. Son diamètre équatorial (environ 12 756,32 km) est légèrement supérieur à son diamètre polaire (environ 12 713,55 km).

    Par conséquent, si on veut faire le tour du monde et que l’on est un peu paresseux, il faut tenir compte que la circonférence à l’Equateur est d’environ 40 075, 017 km et, en passant par les pôles, de 40 007,864 km.

    Avec un sous marin dont le tir a‘une portée de 11 000 km,  ils ne peuvent atteindre (que) la moitie de la planète…

    mais avec deux …

     

    mais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *