Un cocktail de magie et de science , le secret d’une soirée réussie

Après les illusions d’optiques d’ Eclos continuons avec la magie. Je me propose de vous organiser une soirée télé aux petits oignons.

Dans un premier temps faites connaissance avec Nikola Tesla un scientifique génial et un peu farfelu a qui nous devons rien moins que :

  • la radio
  • le courant alternatif
  • les hautes fréquences (les néons)
  • l’ancêtre des télécommandes
  • les premiers travaux sur les armes à énergie dirigée que ses détracteurs rebaptiseront « rayon de la mort » et que Ronald Reagan nous ressortira avec son bouclier spatial anti missile.

En première partie de soirée , vous commencerez donc par ce reportage de 40 minutes disponible sur :

Ca vous a plu ?
Tant mieux , c’est maintenant l’heure du film où vous allez retrouver Tesla incarné par David Bowie. On y parle de magie et de téléportation …

Vous vous procurez facilement sur Internet le film de 2006 : le Prestige (The prestige) dont voici le résumé

Londres, au début du siècle dernier…
Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d’abord l’un à l’autre, mais l’émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s’efforcer de se détruire l’un l’autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques…

Vous trouverez les bandes annonces sur les sites de cinéma, je mets ici le passage avec Tesla

Pour les cinéphiles il y a du beau monde : Christopher Nolan (réalisateur) Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine

D’autres ressources plus ou moins farfelues sur  Tesla : ici

Afghanistan : le reportage à ne pas manquer

Je vous recommande cette série documentaire sur l’ Afghanistan réalisé par un reporter anglais Ross KEMP

Il y a déjà eu de nombreux reportages sur cette guerre de bientôt 10 ans. Certain étaient bien fait mais aucun de ceux que j’ai vu n’avaient la profondeur de cette série. Le reportage s’étale sur  plus d’un an. Roos Kemp a pris le temps de partager, dès leur entrainement en Angleterre, la vie des soldats destinés à partir en Afghanistan.

Les images sont  époustouflantes de réalisme, mais sans recul ce ne serait que du voyeurisme malsain.

Quand je dis recul, ce n’est pas une analyse géostratégique de la situation des occidentaux là bas. C’est plus un rythme qui donne le temps d’apprécier la situation . Lorsqu’il y a des morts il en parle avec les autres soldats proches du mort mais aussi avec la famille du disparu.

A vous de juger

La série se scinde en deux parties séparées de six mois. Vous trouverez assez facilement sur Internet la version originale en anglais : Ross Kemp in Afghanistan – Season 1

Pour le confort je vous ai retrouvé sur Youtube la version française de la deuxième partie

Le premier épisode:

la suite ici http://www.youtube.com/view_play_list?p=9A99138D02733C3A&search_query=reporter+de+l%27extreme&rclk=pti

DERNIERE MINUTE: Le reportage se situe dans la province de  Helmand qui est le lieu depuis le début de la semaine d’une vaste offensive de l’armée Afghane. On est donc en plein dans l’actualité 😉

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,[email protected],0.html