Spartacus blood and sand

On en parle, on en parle, alors je suis allé à la pèche aux infos…


La série « Spartacus blood and sand » diffusée depuis 3 semaines aux USA sur la chaîne Starz fait le buz !

Rarement une série américaine était allée aussi loin…

Sexe, complots et décapitations: « Spartacus: blood and sand » divise les Etats-Unis

La série, qui mélange testostérone, hémoglobine, homosexualité et nudité est taxée de décadente et d’ultra-violente par certains. “Imaginez Spartacus renaître au XXIème siècle d’une star du porno soft”, écrit notamment le New York Daily news, ulcéré par la série. De son côté, le Hollywood Reporter estime que le sexe et la violence donnent du piment au scénario un peu “mou”.

Pour se faire une idée il y a la BO : BO Spartacus

Dans cette série vous trouverez  un soupçon de violence et de sexe Sexe et violence

Des femmes décontractées viva bianca ne cache rien

Des hommes virils Manu Bennett nu

Et pour les fans (nombreux 🙂 ) de l’actrice Luxy Lawless (Lucretia) (ex Xena la guerrière) , voici une leçon de rodéo aquatique: Lucy Lawless

3 réponses sur “Spartacus blood and sand”

  1. Tu vois c’est la scène de rodéo aquatique que je trouve ignoble. Banalisation du viol sur les esclaves, c’est montré sans aucun jugement critique. Bref au delà de l’imoralité de la scène, c’est le traitement scénaristique qui est malsain.

  2. On est bien dans les clichés sur la civilisation romaine: Perversion des moeurs, violence gratuite …
    Je serai curieux de savoir si les auteurs peuvent nous sortir un texte de l’époque qui relate ce type de scène.
    Les clichés et les images d’Épinal ce n’est pas grave en soi, tant que cela reste de l’ordre des casques à cornes ou des menhirs gaulois.
    Par contre quand la fausse histoire permet de mettre en scène des actes moralement et pénalement répréhensibles, je suis d’accord que cela devient malsain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *