Pourquoi la constipation est le mal le plus répandu en prison ?

Jean-Marie Delarue est le le contrôleur général des lieux privatifs de libertés.
Nommé en mai 2008, il vient de rendre son rapport une fois de plus accablant sur l’état de nos prisons.
Il passait à la radio l’autre matin et je vous ai extrait quelques perles.
La première concerne les soutien-gorges qui sont systématiquement ôtés aux personnes qui sont incarcérées car ils représentent une menace à la sécurité.
L’absurde est au rendez vous !

soutien-gorge

Passons maintenant à une question passionnante: En quoi les citoyens « hors des murs » que nous sommes sont responsables de l’état des prisons

prison-citoyen

Un auditeur répond à la même question en termes plus directs, qui ne sont pas sans rappeler certaines propositions d Eclos pour punir les pédophiles.

tortionnaire-patente

Je trouve ce point de vue d’une grande justesse. On a les prisons qu’on mérite.

J’aime assez l’idée d’un choix caricatural entre deux options:

  • La prison ENFER. Elle est utile pour mettre hors d’état de nuire des individus dangereux pour la société. En ne respectant pas les règles , les personnes qui sont en prisons ont perdu le droit à bénéficier des protections que procure notre société à tous ces membres. Le priorité est donné à la protection des victimes passées ou potentiellement à venir.
    Dans ce cadre le recours à la peine de mort est logique. Si une personne est irrécupérable pourquoi la garder en vie.
  • La prison PURGATOIRE. Elle est une étape inventée pour permettre à une société de réformer et de réintégrer des individus ayant commis des crimes. Les prisonniers sont donc des citoyens à part entière provisoirement privés de libertés mais dont l’objectif à plus ou moins long terme est  de réintégrer la société.

Ce n’est pas un débat neuf, et je pense que cela nous donnera encore quelques discussions animées pour nos prochains repas.

Si vous voulez écouter le totale en deux partie de 10 minutes (France Inter 24/04/2009):

2009-04-24-linvite-dinter-24042009

2009-04-24-inter-activ-24042009

PS: Pour ce qui est de la constipation, je ne sais pas si j’ai vraiment besoin de vous expliquer pourquoi,  si on se rapelle que les détenus sont le plus souvent à plusieurs dans des cellules exigues ou les chiottes ne sont pas isolés du reste de la pièce. Mais le mieux et d’ecouter l’interview

Une pensée sur “Pourquoi la constipation est le mal le plus répandu en prison ?”

  1. Oui j’ai entendu cette emission sur France Culture (c’était le semaine thématique sur la prison). Je me souviens que qu’en terminale, un sujet de philo qui m’avait fait beaucoup réfléchir était justement la prison comme punition. Personnellement je serais pour supprimer complètement la prison mais j’avoues ne pas avoir encore de solution à proposer à la place. J’avais commencé à lire « Surveillé et punir » mais le niveau est trop haut pour moi. Je pars du principe qu’une société doit offrir à chacun sa place dans la société. Bien sur pas de place pour des boureaux mais je sais que la plus part des gens aspire à une petite vie tranquile. Après que faire avec les autres? Bref tant de questions auxquelles je n’ai pas trouvé de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *