Comment rendre les stations de métro plus sûres ?

INRIA : le projet ADVISOR

copyrigths INRIA ADVISOR

Advisor : aide à la vidéosurveillance Comment rendre les stations de métro plus sûres ? Comment gérer l’utilisation de centaines de caméras de surveillance par un ou deux opérateurs de sécurité seulement ? Est-il possible de distinguer automatiquement des comportements humains suspects ou dangereux ? Cette vidéo vous présente les objectifs du projet ADVISOR de l’INRIA.

Déjà publié le 18 December 2007

Witricity, witricité…

Après la communication, voici que s’en vient l’électricité sans fil !

Witricity_alexsens_osram

Qui de nous n’a pas fulminé après ces fils de appareils mobiles !

Qui ne s’est pas pris les pieds dans les fils d’une lampe !

Qui un jour a espéré enfin pouvoir éclairer un bout de jardin sans prise électrique !

Après le WiFi pour les appareils communicants, le Wireless Power Transfert (Witricity), Witricité est-il « the solution » ?

Continuer la lecture de « Witricity, witricité… »

Déjà publié le 11 December 2008

Guide pratique pour réussir sa carrière en entreprise : Avec tout le mépris et la cruauté que cette tâche requiert

http://www.amazon.fr/Guide-pratique-r%C3%A9ussir-carri%C3%A8re-entreprise/dp/2355220123/ref=pd_ys_ir_all_90?tag=callipedie-21

Présentation de l’éditeur
L’esprit d’entreprise, le goût de la concurrence et la soif de réussite ne sont plus tabous. Le temps est enfin venu de s’ouvrir aux nombreuses opportunités que peut apporter un intense investissement dans le monde du travail. Mais comment réussir sa vie professionnelle ? Rompant avec la langue de bois des DRH, un ex-cadre vend la mèche et livre, étape par étape, en véritable Machiavel du management, toutes les clés pour soigner votre carrière et bénéficier d’une promotion rapide. Vous apprendrez tout sur l' »art de la guerre » professionnelle: savoir vous vendre en produit attractif et désirable, organiser une communication cohérente et consistante, courtiser habilement les chefs, maîtriser la langue managériale, son jargon, sa rhétorique et ses astuces pour avoir raison en toutes circonstances, s’exercer à l’art de la parole floue grâce aux techniques de base de l’hypnose, gagner en autorité en usant de perversité, utiliser le sentiment de culpabilité afin d’obtenir la soumission de vos subordonnés, recruter des collaborateurs peu compétents qui ne vous feront pas ombrage, placardiser discrètement un employé indésirable… Authentique petit manuel du courtisan moderne, ce guide exalte les vertus de la lutte pour la carrière dans l’univers impitoyable de l’entreprise. En invitant à suivre la voie du manager, Antoine Darima propose aussi un nouvel art de vivre et une conversion spirituelle: épousez votre entreprise, devenez cadre et élevez-vous à une dimension supérieure de votre être. Fermez les yeux et laissez-vous envahir par l’esprit de la firme.

Biographie de l’auteur
Antoine Darima est le pseudonyme d’un ex-jeune cadre d’entreprise, issu du sérail, et suffisamment « dynamique » pour livrer toute la vérité, avouée ou non, des pratiques de management contemporaines.

Déjà publié le 30 June 2008

Spinoza avait raison

Au demeurant, Damasio tient à montrer qu’il n’est pas réductionniste. Pour lui, la biologie des relations entre le corps et l’esprit, la neurophysiologie des émotions et des sentiments (des passions), ouvre des perspectives morales considérables. C’est ce qu’il tient à démontrer dans le dernier chapitre du livre, chapitre qui résume sa philosophie. Est-ce que connaître nos émotions et nos sentiments peut nous conduire à mieux vivre, atteindre un état de « contentement », d’accomplissement, qui était selon lui celui de Spinoza. C’est parce que Spinoza avait atteint cet état, nous dit Damasio, que malgré sa santé fragile, il a pu réaliser une œuvre aussi sereine, aussi prémonitoire des grandes discussions philosophiques et morales qui allaient se généraliser au siècle des Lumières. A la question qu’il se pose à lui-même, l’auteur répond positivement. Découvrir, grâce aux recherches qu’il nous propose, quels sont les ressorts profonds de nos sentiments et de nos pensées nous aidera à rechercher cet état d’accomplissement sans lequel la vie n’est guère supportable. Une grande variété de remèdes aux disfonctionnement dont nous souffrons pourra être envisagée, ceci dès les prochaines décennies. Mais ce sera aussi au plan collectif, celui de la politique et la morale sociales, que ces recherches seront utiles. Les mécanismes régulateurs de l’activité sociale ont été en général développés par l’évolution depuis des millions d’années. D’autres sont récents, datant de quelques millénaires, et se cherchent encore dans le désordre. Mais les problèmes qu’affrontent aujourd’hui l’humanité se compliquent considérablement. Une évaluation systématique des mécanismes régulateurs s’impose de façon de plus en plus pressante. Les remèdes aux disfonctionnements collectifs, par exemple l’addiction aux drogues et la violence, seront plus complexes que ceux applicables aux individus. Mais connaître l’esprit humain de façon plus scientifique aidera à trouver ces solutions. Il ne servira à rien de vouloir imposer aux gens des conduites ou des sacrifices qu’ils se seront pas en état de comprendre. On peut par contre espérer que, mieux informés par la science, ceux qui s’attacheront à traiter les grands problèmes sociaux, et les individus impliqués eux-mêmes, trouveront des voies d’espoir vers un meilleur état d’équilibre et de « contentement ». Continuer la lecture de « Spinoza avait raison »

Déjà publié le 12 December 2007

Google, une réussite totale ?

Google cela ressemble un peu à un train lancé à très grande vitesse:  tout le monde l’utilise ou voudrait l’utiliser, tout le monde semble y trouver son compte et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Pourtant ce n’est pas si rose que ca d’après cette « WorldMap » … utilisant les outils de Google !!! A l’ironie 🙂

Les pointeurs rouges indiquent un blocage, total ou partiel, de l’un des sites de l’entreprise, et un pointeur bleu indique une action en justice.

J’ai pas compté, j’avoue, mais cela fait bcp ! A la mesure du train en somme.

Déjà publié le 16 July 2010