Orange expérimente la téléadministration judiciaire

L’opérateur historique va débuter, pour une durée de trois mois, un test en grandeur nature d’une borne d’accès qui permettra de réaliser des procédures judiciaires en téléadministration. Baptisé « Point visio-public », cet équipement est « un accueil administratif virtuel bénéficiant d’un accès internet, installé dans un espace public permettant aux citoyens un accès de proximité à la justice ».

Concrètement, il se présente sous la forme d’une borne intégrant un écran, un scanner (pour les documents juridiques), une caméra et une imprimante.  Le citoyen est censé pouvoir effectuer ses démarches judiciaires, consulter des informations directement à l’écran, recevoir des documents, les signer et dialoguer avec un correspondant à distance en visioconférence.

Développé par les Orange Labs, le Point visio-public est destiné à être généralisé si la phase expérimentale se révèle positive. La convention d’expérimentation a été signée par Rachida Dati, ministre de la Justice, et Didier Lombard, P-DG du groupe France Télécom. Cette convention s’inscrit dans le programme de modernisation de la Justice lancé par la ministre, qui prévoit notamment l’informatisation de toutes les juridictions au 1er janvier 2008.

http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39376110,00.htm?xtor=EPR-100

Une pensée sur “Orange expérimente la téléadministration judiciaire”

  1. Bon je vais m’auto-commenter puisque personne ne réagi…
    Je trouve que l’on va vers ce que Isaac Asimov annonçait dans « I robot ». Le contact humain se raréfie bientot on trouvera dégoutant de parler directement face à face avec quelqu’un. La fin de l’humanité?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *