3 réponses sur “La question humaine”

  1. Bon lu et vu. Tout cela est très fort et laisse (sans doute de manière voulue) un fort sentiment de malaise.

    Les thèmes traités sont la déshumanisation du monde du travail particulièrement en milieu industriel, la proximité du langage managérial et du langage technique utilisé pour décrire les procédures d’extermination des juifs, en ce qu’il s’agit d’une langue morte et déshumanisée dans les deux cas. Une langue technique qui fait des acteurs de l’extermination, des technicien, des camionneurs, des mécaniciens et non des participants à un génocide.

    En bref, ça calme un maximum tout ça.
    Comme le dit Cento : « à voir de préférence au mois de mai… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *