2 réponses sur “Et pendant ce temps, à la télévision…”

  1. Ouais, c’est de la télé réalité, mais rien de plus.

    J’ai regardé une emission anglaise avec la nana bien élévée qui vit dans les beaux quartiers, et qui va aller passer un peu de son précieux temps dans des gourbis immondes pour apprendre à des pauvres tâches comment tenir leur maison.

    J’ai pas été specialement choqué: Il n’y a pas de voyeurisme, pas de bons sentiments artificiels,  d’idyles fabriquées. Finalement c’est la plus soft des télérealités que j’ai eu l’occasion de voir.

    Pour résumer : Bête mais pas méchant

  2. Mais c’est surtout la normalisation du comportement rechercher par la honte jetée sur tout ceux qui osent sortir du bont goût! Le maillon faible humilie ceux qui cherchent à passer pour des intellectuels. Super nany explique aux parents comment ils doivent se comporter avec leur enfants. Une autre leur impose les goût Ikea. Une dernière leur apprends comment tenir leur maison et passer la serpillère. Bref la télé formatte comment le gens doivent se comporter au quotidien. Sinon c’est la sanction par la honte. D’ailleurs à chaque fois que j’en parle au café au boulot, tout le monde ressort la même chose: « Tu devrais voir les parents indignes qui n’arrivent pas à tenir leur gosses! Après ça file droit avec super nany! ». Le grand retour de l’ordre morale est arrivé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *