Une pensée sur “E-commerce et empreinte carbone”

  1. Oui, on rentre là dans des calculs complexes où il est très difficile de calculer le coût réel en pollution.
    Je penses qu’il faut déjà essayer au maximum de mutualiser ses achats, ça divise déjà la pollution sur chaque personne utilisant le service.
    Après on peut attendre des grandes institutions qu’elles engagent des recherches pour savoir quel est le moyen le moins polluant et à partir de cela les gens pourront faire leur choix. On ne peut pas demander à monsieur tout le monde de faire des études statistiques de coût à Noel!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *