Des riches de plus en plus riches

Camille Landais, économiste à l’Ecole d’économie de Paris, a analysé le creusement des inégalités en France dans la période récente et montre que la stabilité séculaire de l’échelle des revenus a laissé la place depuis 1998 au creusement d’un fossé entre les plus riches et la majorité de la population. Cette étude est tout à fait cruciale à l’heure où la question du pouvoir d’achat préoccupe l’ensemble de la classe politique. Entretien vidéo.

http://www.laviedesidees.fr/Des-riches-de-plus-en-plus-riches.html

D’après lui, les seuls leviers qui ont réduit les inégalités au 20ème sciècle sont le crach de 29 et les deux guerres mondiales. Dès que la paix revient, les inégalités aussi! Finalement je préfère un monde inégalitaire…

Déjà publié le 4 March 2008

2 réponses sur “Des riches de plus en plus riches”

  1. Un peu long a écouter car déprimant 😉
    Mais quand même bourré d’infos interessantes:

        les études de l’INSEE sur la pauvreté ne peuvent pas rendre compte de par leur méthode de calcul de l’augmentation des inégalités
        La « starisation » des plus riches qui les « obligent » à être encore plus riche.
        Nous sommes en retard par rapport aux pays anglosaxons qui ont des inégalités encore plus grand.
        Nous allons retrouvé un niveau existant avant la 1 guerre mondiale. les anglosaxons l’ont déjà atteint.

    et encore d’autres truc s que j’ai oublié 😉

  2. Oui je me doutais que cela allait te plaire même si c’est effectivement déprimant :-(!
    En gros l’être humain n’est pas un être rationnel. Il vit au dessus de ses moyens en épuisant les ressources qui l’entourent. Tout s’effondre alors soit dans une récession (1929) soit dans une guerre (14-18 et 39-45). Puis il recommence gaimment. Ca rappelle les populations de biches dans nos forêts. Comme il n’y a plus de prédateurs (loups, ours, etc.) pour réguler leur population, elles se reproduisent à foison. Résultat elles mangent tout, elles crèvent de faim et de maladies suite aux épidémies qui vont avec. Le peu de biches qui restent recommencent alors le cycle infernale un fois que la végétation a repoussée. Bref nous ne faison pas mieux que les animaux, prisonnier de nos instincts! Un collègue de boulot avance même que cela est du aux 3 religions monothéistes qui professent la natalité forte. « Croissez et multipliez-vous! » dit la bible. Alors que le système traditionnel ancien basé sur la tribu surveillait de près les naissances. En période de disette, on arretait de faire des enfants! Bref une logique opposée à celle d’aujourd’hui qui veut que les pauvres fassent plein d’enfants et les riches peu. Alors que cela devrait être le contraire!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *