Démocratie directe

Quelques pistes sur la démocratie directe en quelques sites.

Un site très gaulois: http://lautbry.tripod.com/democratiedirecte/

Un site plus officiel : http://www.assemblee-nationale.fr/site-jeunes/documentation/democratie.asp

Un site engagé : http://www.ddfrance.com/comment.html

Ce qu’en dit wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie_directe

Un article qui nuance tout ça : http://www.monde-diplomatique.fr/1996/09/MARTI/6064.html

A ton clavier!!!

6 réponses sur “Démocratie directe”

  1. Je commence par le dernier : l’article sur la démocratie directe en suisse.
     » La gauche suisse a constaté que la démocratisation de tous les domaines de la vie a paradoxalement échoué du fait même du système de la démocratie directe »
    Ca c’est amusant quand même, une démocratie anti-démocratique!
    Mais ce qui me semble le plus navrant, c’est le faible taux de participation (53% en 1995). Une démocratie directe avec 27% qui fait la majorité c’est une dictature assurée! Bref le problème de l’engagement des citoyen dans la politique de leur pays reste le même dan une démocratie directe ou représentative. Et c’est bien triste.

  2. Maintenant sur ce que nous dit l’assemblée nationale sur la démocratie directe.
    « Par tradition historique et par référence à des dérives plébiscitaires du référendum, son usage est plus rare en France. »
    Ca c’est fort! En gros comme les Français déconnent quand on leur demande directement leur avis, ben on arrete de le leur demander! C’est à dire que les Français ne votent pas dans le sens que veulent les hommes politiques (il suffit de voir le non à l’europe), ben on ne va plus leur demander! Si c’est pas du foutage de gueule ça!

    « Quoi qu’il en soit, démocratie représentative et démocratie directe ne sont pas en opposition. Mais, en particulier, sur des sujets très complexes, a fortiori sur des sujets très techniques, se prêtant peu à des choix simples et à des positions idéologiques tranchées, le débat parlementaire apporte incontestablement un enrichissement et une sérénité bien utiles, en permettant l’expression des différents éléments du dossier et de points de vue contradictoires, devant la presse et l’opinion publique. »
    En gros les Français sont trop bêtes et risqueraient de mal voter donc laisser réfléchir les parlementaire pour vous. Ca me fait penser à la « République » de Platon où seuls les philisophes doivent gouverner car eux ils « savent »… A la rigueur pour les détails juridiques je veux bien laisser ça au parlementaire, mais une loi qui n’est pas compréhensible par le peuple n’est pas une bonne loi. Car comment demander au peuple de suivre une loi s’il ne la comprend pas?! Bref je ne comprends pas ce que ce genre de discours fait sur un site officiel du gouvernement français!!!

  3. Sur les gaulois: Ils ont bien sympathiques à jouer les Astérix chez les francs, mais ça reste un peu creux.
    avec des slogans un peu usés comme : Pour une justice vraiment indépendante ou Justice sociale
    Quand à leur utilisation d’Internet, j’ai toujours pas trouvé sur leur site le mode d’emploi.
    Encore quelques formules creuses comme :

    Aujourd’hui, Internet va nous permettre de mettre ces droits restés théoriques en pratique.

    OU

    La révolution technologique de l’Internet, nous donne la possibilité pratique d’appliquer notre droit.

    Je crois que je vais donc laisser nos gaulois pour aller explorer le site de l’assemblée nationale.

  4. Je te trouve un peu dur avec eux. D’accord il y a beaucoup de bonnes intentions affichées, mais il y a aussi des propositions concrètes : http://lautbry.tripod.com/democratiedirecte/justiceelectronique.html. A près on peut ne pas être d’accord avec eux, et c’est là tout l’interet de la discution. Justement par exemple, ce qu’ils proposent pour la justice électronique est assez radicale et même révolutionaire (au sens noble du terme). Cela accélère la justice de tous les jours et limite l’intervention humaine aux cas particuliers. Après il faudrait voir comment cela se passe aux limites et surtout si le recours à un juge humain ne se fera pas systématiquement (ce qui annule la rapidité du système électronique).

  5. Tiens pour en rajouter une couche : la Stochocratie! http://fr.wikipedia.org/wiki/Stochocratie
    Un petit livre qui a l’air de bien traiter le sujet : http://www.edilivre.com/doc/1195
    Et un article qui explique tout ça très bien : http://www.europemaxima.com/spip.php?article268

    Je penses qu’une petite dose d’aléatoire dans notre démocratie serait bien salutaire à certains égards. Car un gros problème de nos démocraties représentatives est l’aspiration au pouvoir des élus. Le tirage au sort évite cela. Mais je me pose alors surtout la question de l’efficacité d’un tel gouvernement… Et surtout la facilité avec laquelle une multi-nationale pourra corrompre a coups de millions n’importe quel quidam. A peine désigné que lheureux élu sera arcelé de propositions financières qu’il lui sera dificile de refuser. Surtout qu’il ne sera pas au pouvoir pour bien longtemps. Donc faudra vite en profiter.

    Mais alors comment faire en sorte que ce ne soit pas le meilleur à se faire élire qui gagne l’élection mais le meilleur pour gouverner?

  6. Et pour défendre encore mes gaulois, que penses-tu de la proposition « La nouvelle gaule, un état juvénile dans nos campagnes » : http://lautbry.tripod.com/democratiedirecte/dette.html
    Ca a l’air assez basé sur l’économie mais appliquer le principe que la nature préfère créer à réparer est originale je trouve. Ca permettrait surtout de tester de nouveaux moyens démocratique et repartir sur de bonnes bases tout en ayant les reins assez solide pour lancer la machine. Nan?

    En plus l’auteur du site a un cursus qui devrait te plaire : http://lautbry.tripod.com/democratiedirecte/president.html
    « J’ai fait mes études à l’Institut Informatique d’Entreprise, une grande école nationale d’informatique. Puis, j’ai travaillé chez Dassault Systèmes. Dassault Systèmes développe la plateforme logicielle CATIA. CATIA coordonne le travail des 100000 employés de chez BOEING. De cette expérience, j’ai acquis la conviction que l’ensemble des processus politiques d’un pays peut être unifiés sur une plateforme informatique. Cette plateforme informatique permettra l’exercice de la démocratie directe. Elle améliorera l’efficacité politique et la justice sociale. »

    Toi qui est la pro de la base de connaissance, t’en dis quoi? Je sais que c’est plutot un système expert qu’il faut pour gerer un pays mais quand même. Illusions d’un informaticien qui croit tout résoudre avec sa baguette magique?

    « Conformant à mes convictions contre l’emploi réservé, j’ai travaillé comme indépendant puis je me suis retrouvé sans emploi pendant 3 ans. J’ai fait un DESS en mathématique financières. Mais, malgré de nombreux entretiens, je n’ai pas réussi à avoir un emploi en France. Les raisons qui m’ont été données, étaient mon âge, mon caractère entreprenant/non conventionnel ou trop imaginatif. J’allais abandonner et me recycler dans le bâtiment. A ce moment où je croyais ma carrière terminée, j’ai réussi à avoir un emploi en mathématique financière à Londres au coeur du système capitaliste. Je retire de l’expérience que si vous êtes exclus en France pendant plus de 2 ans, vous êtes complètement discrédité et avez peut de chance de revenir dans le circuit de l’emploi. »

    Travailler dans l’antre du lion. Rien de tel pour savoir de quoi l’on parle. En plus c’est marrant car je me suis justement renseigné il y a 2 semaines sur la filière math-financière!!! La reconversion m’attend :-P!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *