L’hyperscience, enjeu pour l’Europe

Pourquoi ce terme et cette affirmation, qui feront d’emblée monter aux créneaux les tenants d’un principe de précaution cachant en fait la volonté de maintenir des avantages acquis menacés par les nouvelles formes de connaissances et de technologies?

L’hyperscience, dans la définition provisoire que nous vous proposons, comporterait les traits suivants, qui la distingueraient de la science traditionnelle

* Elle multiplierait les hypothèses, sans se laisser embarrasser par des considérations de convenance, vis-à-vis notamment des mandarins et des institutions. Ainsi serait remis à l’ordre du jour le concept d’anarchisme méthodologique lancé par le regretté et aujourd’hui oublié Paul Feyerabend (Contre la méthode, esquisse d’une théorie anarchiste de la connaissance 1975).

* Elle multiplierait parallèlement la mise en service d’équipements lourds ou légers destinés non seulement à tester les hypothèses déjà formulées mais à faire naître ce que l’astrophysicien Michel Cassé appelle des nuages d’incompréhension, indispensables à l’avancement de la recherche.

* Elle serait radicalement transdisciplinaire. Non seulement elle naviguerait hardiment d’une spécialisation à l’autre au sein d’une discipline donnée, mais aussi d’une discipline à l’autre, et ceci en priorité si tout paraît les séparer. Pour l’aider, il faudrait multiplier les outils et les réseaux permettant le rapprochement des connaissances et des hypothèses.

Continuer la lecture de « L’hyperscience, enjeu pour l’Europe »

Déjà publié le 19 December 2007

le coffre fort de l’apocalypse (doomsday vault)

Le 26 février dernier, à Longyearbyen, capitale de l’archipel norvégien de Svalbard, à 1000 km du Pôle Nord, est inaugurée une des plus étranges constructions de ces dernières décennies : dans une montagne surplombant un fjord, un tunnel de 130 mètres de long débouchant sur trois chambres fortes.

J’ai toujours pas reussi à me faire une opinion sur le sujet. Ca mérite qu’on cherche encore quelques infos.

En attendant j’ai mis ci-dessous le reprotage d’Arte et un extrait d’un artivle plus polemique

La version neutre (Arte)

A l’intérieur, il est prévu d’y conserver, à une température constante de moins 20 degrés, toute la biodiversité agricole mondiale ou presque : plus de 100 000 variétés de riz, 200 000 de froment, 80 000 de maïs, 4000 de pommes…. Destiné à tenir des milliers d’années, financé par le gouvernement norvégien, soutenu par la FAO et la Fondation Bill Gates, ce projet, le « Global Seed Vault » a été surnommé « l’Arche de Noé » de l’agriculture mondiale.

Déjà publié le 24 April 2008

iPxxx, ou le jour où ce qui devait arriver arriva …

USA/INDIANA – Les élèves étaient sur cette tablette numérique un jeudi après-midi. Après quelques minutes d’utilisation, ils ont obtenu une photo de leur professeur entièrement nue.

Cette dernière avait stocké ce cliché dans son Smartphone. Avec la fonction iCloud, elle a immédiatement été partagée avec tous les appareils présents dans la classe. Les parents ont protesté, mais les trois collégiens qui ont vu cette photo ont été suspendus…

Interview de Joshua (en-US)

Plusieurs collèges de France se sont déjà équipés de ces tablettes.
Cela repose la question d’introduire des technologies sans la maîtrise qui devrait aller avec…

Voir: http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/apprendre/tablette-tactile

Et pour la région sud-est: http://www.ac-nice.fr/matice/matice_v2/innover-avec-le-numerique/tablettes-tactiles

Déjà publié le 23 October 2012

Toutes les œuvres originales de Darwin sur le Web !

Toutes les œuvres originales de Darwin sur le Web !

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Un colossal travail de numérisation, entamé en 2002, vient de porter ses fruits : 43.000 pages et 150.000 dessins, y compris des documents manuscrits, sont désormais accessibles à tous, sous forme d’images ou de textes retranscrits. Un régal pour les amoureux des sciences et une mine pour les biologistes.

Continuer la lecture de « Toutes les œuvres originales de Darwin sur le Web ! »

Déjà publié le 21 April 2008

Discours sur l’origine de l’Univers

En écho au livre des frères Bogdanov dont j’avais partagé quelques extraits ici([cref le-visage-de-dieu]), un nouveau livre vient de paraître, « Discours sur l’origine de l’Univers » d’Etienne Klein (physicien au CEA).

Et une émission récente sur France Culture a réuni il n’y a pas longtemps (20/10/2010) les Bogda, Etienne Klein et Michel Cassé (astrophysicien au CEA).

Je trouve que celui qui a été le plus pertinent dans l’émission est Etienne Klein, dont je vais me procurer le livre. Notons qu’en plus de ses fonctions scientifiques et d’enseignement, il a un doctorat de philosophie, ce qui ne gâte rien.

Ce que j’ai appris aussi et qui m’a un peu surpris c’est qu’actuellement Stephen Hawking n’écrit plus lui-même ses livres (le contenu), il ne fait que les signer, et il ne peut pratiquement même pas les relire…

Pour ceux qui n’auraient pas entendu l’émission

Je ferai un « digest » du livre (meilleurs passages) que je posterai à la suite.

Voici un petit « résumé » des meilleurs passages consultable ici : Klein.pdf. J’ai souligné les passages importants.

[pdf http://www.notrefumier.fr/wp-content/uploads/2010/11/Klein.pdf]

Déjà publié le 24 November 2010

Le géant de ‘edmond dépose un b’evet pou’ les méthodes PgUp et PgDn.

Mic'osoft veut tou'ner toutes les pages®
Que personne ne s’inquiète inutilement, l’obtention d’un brevet par Microsoft pour les méthodes Page Up et Page Down associées aux touches de même nom sur les claviers d’ordinateurs, ne devrait rien changer à nos vies. Au cont’ai’e, les ‘ègles de typog’aphie futu’es deviend’aient te »iblement plus a’dues s’ils b’evetaient d’aut’es touches impo’tantes…
Il est toujours agréable de se réjouir de tout avec légèreté, car Microsoft n’en est pas à son coup d’essai pour s’approprier l’invention de la machine à cambrer les bananes : il y eut la roulette de défilement sur les souris, il y eut le double-clic, et Microsoft vit que c’était bon !

La suite par ici …

Déjà publié le 5 September 2008

La poésie des fractales

Pour nous reposer de nos élucubrations quantiques, je vous propose de faire une visite dans le monde du fractal d’un mathématicien FRANCO américain  génial Benoit Mandelbrot.

Le niveau de mathématiques requis est bien moins élevé et  les plaisirs esthétiques et poétiques bien plus intenses.

Ce  reportage d’ Arte vous introduira à cet univers

Fractal

Tout est passionnant dans ce reportage mais pour les spectateurs modernes donc pressés 😉 voici quelques repères:

  • (5:00 minutes)   Première planète fractale pour Star Streck 2 .
  • (10:00 minutes) Fractale dans les estampes japonaises.
  • (17:18 minutes) Pourquoi le résultat de la mesure longueur des cotes anglaise peut être infini et dépendre de l’outil de mesure (clin d’oeil à Schrödinger !)
  • (26:00 minutes) Les fractales dans Star Wars
  • (34:00 minutes) Les fractales et le rythme cardiaque
  • (46:00 minutes) Pourquoi les arbres et les forets sont fractales (C’est le clou du spectacle)

Quand je parle de poésie c’est face à l’émotion de voir la nature bien réelle qui nous entoure obéir à des lois mathématiques aussi pures. Sans doute que des esprits moins grossiers que le mien pourrait y voir un « dessin intelligent » . Pour ma part la simplicité me suffit

Pour terminer des petites images fractales faites maison.

Déjà publié le 25 September 2010