Coupable mais pas responsable

Pour faire suite à l’article Rétention de sûreté et déclaration d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental

Robert Badinter explique de façon très claire pourquoi la loi en question est fondamentalement dangereuse.

Elle introduit des failles dans les principes séculaires de la justice.

Il explique comment fonctionne une justice de liberté:

  • Une infraction.
  • On détermine qui est responsable.
  • On le juge.
  • On le condamne.
  • On exécute la condamnation.
  • Lorsque la peine est achevée on peut faire des mesures de surveillance.
  • Si la personne ne respecte pas ces mesures de surveillance, cela constitue une nouvelle infraction qui ramène devant le juge.

La nouvelle loi elle introduit la notion d’infraction virtuelle. Il n’y a plus infraction -> sanction mais risque d’infraction -> sanction

C’est dans la droite ligne des différentes tentatives au cours du siècle dernier pour détecter l’homme dangereux, le gêne du tueur …

On passe de la justice de liberté, de responsabilité à la justice de sureté.

Le mieux reste d’écouter l’original

Robert Badinter Justice de Sureté (7 m)

Déjà publié le 29 November 2007

Quelques idées reçues sur l’insécurité

Cet enregistrement date de la compagne électorale du temps où Nicolas Sarkozy n’était encore que ministre de l’intérieur.

Ce chercheur du CNRS Sébastien Rocher auteur du livre :le frisson de l’emeute

Le frisson de l'émeute : Violences urbaines et banlieues

présente dans cette émission de France Inter du 18 mars 2007 quelques idées clefs:

  • L’insécurité a augmentée même si les politiques ont réussis à nous faire croire le contraire.
  • Plus de violence sur les personnes et moins sur les biens.
  • Ce sont les pauvres qui trinquent le plus.
  • La lutte contre l’insécurité est une priorité de tous les gouvernements depuis plus de 30 ans.
  • Comment Sarkozy arrive à nous faire croire qu’il y a eu une amélioration et comment la gauche est incapable de lui apporter la contradiction.
  • Comment la droite ressort des recettes américaines vieilles de 10 ans et qui ont depuis démontrées leur inefficacité.
  • La police de proximité : avantages et inconvenients

Première partie interview (10 minutes):

Sebastian Roché 1 partie (mp3)
Deuxième partie : réponse aux auditeurs (20 minutes) :

Sebastian Roché 2 partie (mp3)

Déjà publié le 21 October 2007

Le taux de natalité des pays sud méditéranéens

D’après Albert Jaquard, le taux de natalité de l’Iran est passé de 6 enfants par femme à 2 par femme en 20 ans! Et c’est la même chose pour les pays sud méditéranéens et surtout la Turquie qui est passée de 4 à 2. Bref, ils ont atteind le même taux de natalité que nous, pays soit-disant développés. Job il me semble que tu avais lu un livre en ce sens, non?

le-regard-dalbert-jacquard-06052008a

D’un coté c’est une très bonne chose car c’est le signe d’une élévation du niveau de vie. De l’autre c’est une encore meilleure nouvelle car la population mondiale va de moins en moins s’accroitre.

Déjà publié le 10 May 2008