TOTAL: L’énergie est notre avenir, économisons-la !

Le dernier slogan de Total qu’on peut entendre à la radio ou voir sur tous les supports de communication de la société.

La phrase est simple est efficace. Dites par n’importe qui, elle peut être classée sous la rubrique “bon sens”.

On peut même l’imaginer comme une réplique dans un film de science fiction. Le commandant d’un vaisseau inter galactique termine son discours au départ d’un long voyage d’exploration par cette phrase plein de bon sens.

Plus proche de nous on pourrait imaginer un responsable du PNUE (

Programme des Nations Unies pour l’environnement faire ce genre de déclaration.
Par contre, lors d’une assemblée générale du groupe Total, j’imagine bien que la première partie de la phrase puisse être utilisée.

“L’énergie est notre avenir, et pour augmenter a rentabilité de notre groupe, nous devons accroitre sa consommation.”

C’est bien là que je voulais en venir, réunir dans une même phrase sur l’énergie les mots Total et économie relève de l’oxymore.

Encore une belle démonstration du talent des communicateurs d’aujourd’hui .

Cela nous ramène d’autres oxymores à la mode :

le développement durable .

Croissance écologique.

Mais gardons ceux-ci pour d’autres posts 😉

Déjà publié le 28 October 2007

La démocratie en copropriété

En cette période de révolutions inattendues où l’on voudrait voir la démocratie éclore partout, j’ai beaucoup apprécié cet éditorial d’ Alexandre Lacroix dans la revue Philosophie de ce mois ci.
Emmanuel Kant et Ségolène Royal ont nourri des idées fausses sur la démocratie.
Dans condition indispensable pour être citoyen, donc colégislateur: celle d’être son propre maître, de ne se trouver dans la dépendance de personne.
Aussi était-il indispensable,à ses yeux, d’être possédant – propriétaire de quelque bien – pour avoir le droit de voter. Une disposition excluant a priori les femmes et les domestiques. Lors de sa campagne pour la présidentielle de 2007, Ségolène Royal a plaidé pour la « projet était de mettre en place des jurys populaires pour régler les problèmes de politique locale.
Pour mesurer l’erreur de jugement commise par Kant, mais aussi par Royal, il suffit d’avoir assisté, au moins une fois dans sa vie, à une assemblée générale de copropriétaires.
Lhumanité y révèle son. pire visage. Lélectricien a facturé 3,30 euros l’ampoule qu’il a changée ?
Une voisine est allée vérifier au supermarché, le modèle vaut 2,90 euros. Un copropriétaire a acheté un studio attenant à son appartement pour s’agrandir ? Qu’à cela ne tienne, on lui refuse le percement d’une porte, pour le seul plaisir d’empêcher ses projets. Au début, on croit à une blague. Dans la guerre, des passions négatives se déchaînent – l’agressivité, la cruauté, la violence -, mais, aussi abjectes soient elles, elles sont prévisibles. Une assemblée de copropriétaires français – ah ! le grand pays de la révolution et des droits de l’homme – est au contraire une source d’émerveillement permanent: tout d’un coup, l’esprit de procédure, l’empoisonnement d’une vieille haine rassise, la jalousie la plus sournoise, l’avarice, la mesquinerie, et toutes les motivations médiocres se révèlent chez votre voisin. Nul n’est plus retors, plus irrationnel, plus âpre quand il s’agit de défendre son gain, que le propriétaire.

Déjà publié le 2 February 2011

Tout savoir sur la communication/propagande

Deux documentaires à vous recommander si vous ne les avez pas déjà vus. le thème : la communication ou comme on la nommait autrefois la propagande

le plus récent est passé sur Arte “Propaganda : La fabrique du consentement” et encore disponible sur dailymotion. Pour une présentation rapide sur lemonde

“Century of the Self”, un documentaire de la BBC sur le même sujet disponible sur youtube en VO sous titrée. Pour une présentation des épisodes voir ici

La parabole des rameurs: Le monde du travail aujourd’hui

Un collègue m’a donné cette jolie allégorie de notre quotidien.

Une firme japonaise et une société française décident de faire une course d’aviron.
Les deux équipes s’entraînent dur. Les japonais gagnent avec plus d’un kilomètre d’avance. Les français sont très affectés. Leur management se réunit pour rechercher la cause de l’échec.
Une équipe d’audit constituée de seniors managers est désignée. Après enquête, ils concluent que l’équipe japonaise est constituée de huit rameurs pour un barreur, alors que l’équipe française a un rameur pour huit barreurs. A la lecture de l’audit, le management décide de louer les services de consultants. Après avoir perçu d’énormes honoraires, ils rendent leur avis : l’équipe française doit avoir plus de rameurs et moins de barreurs. La structure de l’équipe française est réorganisée. mais comme personne ne veut devenir rameur, il est décidé de créer quatre postes de barreurs superviseurs, trois de barreurs de super intendant assistants managers. Les français mettent ainsi en oeuvre un système de stimulation pour encourager le seul rameur de l’équipe à travailler beaucoup plus. Baptisé “LA QUALITE ET LE ZERO DEFAUT”, il repose sur des réunions, des dîners et une prime sur objectif pour le rameur. La course a lieu, et cette fois, les japonais gagnent avec deux kilomètres d’avance. Humiliée, la direction française licencie le rameur, stoppe la mise en chantier d’un nouvel aviron, vend le bateau et annule tout investissement. Puis elle récompense les barreurs managers de leurs efforts en leur donnant le prix de la performance. Enfin, elle distribue l’argent économisé par ces mesures de restriction à tous les directeurs seniors.

 

Déjà publié le 10 January 2008

Quand les gilets jaunes ouvrent leur propre plateforme de débat.

Le grand débat a peine lance par le gouvernement, les gilets jaunes proposent une alternative : le vrai débat.

Le plus intéressant c’est que dans les deux cas c’est la même société qui a conçu l’outil Cap Collectif.

C’est au cours d’une conférence sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC) que Lydie Coulon, militante des « gilets jaunes » du Vaucluse, a pour la première fois entendu parler des civic techs, ces outils numériques dédiés au débat démocratique

Son témoignage sur Facebook

Des plateformes identiques par région existent déjà

Les deux débats sont a armes égales, au moins pour les outils informatiques.

Quel sera le gagnant ?

Source : Le Monde

Déjà publié le 25 January 2019

La corruption en France

Pour faire suite à notre conversation de ce midi, je vous ai retrouvé les infos.

le  Corruption Perceptions Index (CPI) est

The Corruption Perceptions Index (CPI) measures the perceived level of public-sector corruption in 180 countries and territories around the world. The CPI is a “survey of surveys”, based on 13 different expert and business surveys.

Le pays le plus sur est la Nouvelle Zélande. C’est normal ils sont tellement peu nombreux qu’il faut faire 200 km avant de rencontrer un autre humain à corrompre 😉

Rank Country/Territory CPI 2009 Score Surveys Used Confidence Range
1 New Zealand 9.4 6 9.1 – 9.5
2 Denmark 9.3 6 9.1 – 9.5
3 Singapore 9.2 9 9.0 – 9.4
3 Sweden 9.2 6 9.0 – 9.3
5 Switzerland 9.0 6 8.9 – 9.1
6 Finland 8.9 6 8.4 – 9.4
6 Netherlands 8.9 6 8.7 – 9.0
8 Australia 8.7 8 8.3 – 9.0
8 Canada 8.7 6 8.5 – 9.0
8 Iceland 8.7 4 7.5 – 9.4
11 Norway 8.6 6 8.2 – 9.1
12 Hong Kong 8.2 8 7.9 – 8.5
12 Luxembourg 8.2 6 7.6 – 8.8
14 Germany 8.0 6 7.7 – 8.3
14 Ireland 8.0 6 7.8 – 8.4
16 Austria 7.9 6 7.4 – 8.3
17 Japan 7.7 8 7.4 – 8.0
17 United Kingdom 7.7 6 7.3 – 8.2
19 United States 7.5 8 6.9 – 8.0
20 Barbados 7.4 4 6.6 – 8.2
21 Belgium 7.1 6 6.9 – 7.3
22 Qatar 7.0 6 5.8 – 8.1
22 Saint Lucia 7.0 3 6.7 – 7.5

24

France

6.9 6 6.5 – 7.3
25 Chile 6.7 7 6.5 – 6.9
25 Uruguay 6.7 5 6.4 – 7.1
27 Cyprus 6.6 4 6.1 – 7.1
27 Estonia 6.6 8 6.1 – 6.9

La suite du tableau se trouve ici:
http://www.transparency.org/policy_research/surveys_indices/cpi/2009/cpi_2009_table

La présentation de la présidente

Déjà publié le 12 March 2010

Bush : il va bientôt nous manquer

Une petite blague d’outre atlantique en cette période d’élections.

Osama Bin Laden decided to send George Bush a letter in his own handwriting to let him know he was still in the game. Bush opened the letter and it contained a single line of Coded message:

370H-SSV-0773H

Bush was baffled, so he e-mailed it to Condoleezza Rice. Condi and her aides hadn’t a clue either, so they sent it to the FBI. No one could solve it at the FBI so it went to the CIA, then to MI6 and Mossad. Eventually they asked Australian Intelligence (ASIO) for help. Within a minute, ASIO emailed the White House with this reply:

‘Tell the President he’s holding the message upside down.’

Déjà publié le 11 October 2008