A propos du fumier

Pourquoi “le fumier”

En souvenir d’une analogie que j’avais faites il y a bien longtemps entre ma culture et un fumier.

J’étais ce jour là déprimé par ma mémoire qui ne me permet pas de retenir les détails.

Je lis des livres, vois des films, discute avec des amis, sans jamais pourvoir quelques jours plus tard citer correctement une personne ou un livre.

Pour me consoler, j’ai donc à cette époque inventé cette image du fumier:

Un endroit ou l’on dépose des tas de choses parfois hétéroclites et qui avec le temps se transforme en un substrat très riche qui peut donner naissance à de superbes cultures.

Job BD
Job BD

Tout en se souvenant que “un chien dévorant une oie emmagasine de la graisse de chien et non de la graisse de oie” (Henri Poincaré).

2 réponses sur “A propos du fumier”

  1. Bonjour,
    je découvre votre site en cherchant une référence pour les fentes de Young, revues par Alain Aspect.
    Je reprends un lien vers votre article sur le mien.
    Cordialement

  2. “Bonjour,

    Je m’appelle Christian.

    Je lis votre blog depuis un certain temps et j’aime beaucoup le contenu posté, il est très attractif et peut répondre à mes besoins.

    Je me permets de vous contacter pour savoir si j’ai la possibilité de publier des articles sponsorisés sur votre site Web. Je pense que les sujets de mes articles seront très populaires auprès de vos lecteurs.

    Merci de prendre en compte ma demande !

    Dans l’attente de votre réponse.

    Bien à vous,

    Christian”

Laisser un commentaire