Pénurie et fin progressive de l’uranium

http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/geologie/d/luranium-dans-le-monde_802/c3/221/p2/

Les chiffres qui suivent proviennent de « Uranium Resources and Nuclear Energy » du Energy Watch Group (2006-12)
* Une pénurie d’uranium se produira dès 2015
* La production  atteindra son maximum en 2025
* Aucune autre technologie nucléaire ne sera disponible avant 2040
* Le prix de l’uranium a été multiplié par dix en quatre ans
* Le coût du combustible prend une importance croissante dans le coût de l’électricité nucléaire.
* L’uranium est une ressource limitée.

5 – Des réserves d’uranium limitées et aléatoires

L’Agence pour l’énergie nucléaire publie un état des réserves (des ressources certaines)  et ressources (supposées) d’uranium selon différents niveaux de coût et de certitude.
— Réserves et ressources d’uranium en 2006
— Ressources raisonnablement assurées (Réserves) 3 297 ktonnes
— Ressources supposées 4 743 ktonnes
Pronostiquées (probabilité faible) 7 262 ktonnes

La France possède bien des réserves d’uranium mais les mines sont fermées.
Entre 1956 et 2002, 75.000 tonnes d’uranium ont été produites en France, avec un maximum de 3.400 tonnes en 1989. En 1985 les réserves étaient de 112.000 tonnes.

6 – Une pénurie d’uranium en 2015 ?

* La consommation mondiale d’uranium est de 67.000 tonnes par an,
* La production est de 42.000 tonnes.
* La différence provient des stocks civils et militaires épuisés en 2015.

Depuis 1989, la consommation est supérieure à la production qui a commencer à réaugmenter vers 2000 mais pas assez pour atteindre le niveau de la consommation.

Des gisements importants sont connus, mais la mise en exploitation prend du retard. Cigar Lake au Canada, devait produire sept millions de tonnes chaque année mais n’a pu être mise en exploitation en 2007 à la suite d’inondations et de problèmes techniques. Dans le meilleur des cas, elle produira en 2010…
Ranger en Australie a été inondée en mars 2007 et la production est réduite de moitié

La prospection ne donne guère de résultats. La mise en exploitation prend souvent dix ans. La capacité sera insuffisante sans compter la perte des mines devant fermer.

L’augmentation rapide du prix, multiplié par dix en quatre ans, montre
l’existence d’un problème de ressources minières. Entre 2003 et 2007, le prix du kilogramme de yellow cake est passé de 22 dollars à 249.

Déjà publié le 18 June 2008

Ce contenu a été publié dans consommation, science, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pénurie et fin progressive de l’uranium

  1. Cento dit :

    Je suis content d’avoir trouvé ce dossier car cela faisait un moment que je me posais des questions sur notre approvisionnement en uranium. Comme l’uranium n’est qu’un métal, qui a été fabriqué lors de la création de l’univers, quand y en a plus, y’en a plus! Savoir que c’est le Canada et l’Australie les plus gros producteurs m’a assez étonné! Mais là où l’on voit bien que l’on nous cache quelque chose, c’est bien que son coût a été multiplier par dix récement, et qu’en 2015 la production d’uranium mondiale sera inférieure à la demande… Avec la Chine qui construit 3 centrales par an, cela ne va pas s’arranger! Bref notre solution française miracle du tout nucléraire va se péter la gueule grâve, et personne n’est au courant de la situation dramatique vers laquelle nous allons. Que vont devenir nos beaux porte-avions et autres sousmarins nucléraires sans nucléaire?! Avec le pétrole qui se raréfie et dont le prix a déjà doublé, si l’uranium vient à manquer, on va bientot aller au boulot à cheval!!! Bon je vais investir dans une cariolle et une écurie moi 😀 !!!

  2. Cento dit :

    Suite à notre discussion à midi, je déterre cet article assez effrayant!!!
    Donc la guerre de l’énergie aura lieu en 2015! D’ici là on aura monté notre boite de mercenaires à louer pour proteger les mines d’uranium pour la France. Un SSMA (Société de Service en Mercenaires Armés…) quoi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *