Les requins tueurs sont de retour

Pour permettre à Cento de mettre par écrit son plaidoyer pour les gentils requins inoffensifs comparés aux dangereux dauphins  aux dents acérées, je porte à votre attention un HORRIBLE fait divers : Un requin mangeur d’hommes sévit au Seychelles. Il en est déjà à sa deuxième victime en moins de quinze jours.
Il a fait d’une jeune mariée une veuve en déchiquetant son mari sous ses yeux …..

Comme le dit sur RTL Christian Renaud, un chirurgien albigeois, qui, en vacances dans l’archipel, a assisté à l’attaque du touriste anglais.

Parce que là, aujourd’hui, c’est un requin tueur. La plage fait partie de son territoire de chasse et il reviendra tant qu’il aura à manger.

Dauphin-requin

Je te passe la main Cento pour defendre tes protégés , ces monstres qui mettent en périls toute l’industrie du tourisme mondial 😉

 

 

 
 
 

Encore un petite photo pour la route …

machoire de requin
 
 

À propos de job

Job assis sur son fumier
Ce contenu a été publié dans Humour, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les requins tueurs sont de retour

  1. Cento dit :

    Chaque année, de 30 à 70 millions de requins sont tués chaque année, principalement pour leurs ailerons (« shark finning »), très appréciés dans les soupes chinoises. Résultat : plus de vingt espèces de requins examinées par les spécialistes de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) sont aujourd’hui sérieusement menacées d’extinction. La pêche aux requins est particulièrement cruelle, destructrice pour les écosystèmes et de nombreuses autres espèces, tout en étant totalement disproportionnée et futile. http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2920_attaques_requins.php

  2. Cento dit :

    Le requin est un prédateur, notamment spécialisé dans le nettoyage de cadavres flottants et l’attaque d’animaux malades. Qualifier un requin de mangeur d’hommes est impropre car son régime ne comprend qu’exceptionnellement des êtres humains. La majorité des rares attaques de requins sont du type mordu-relâché (ou morsure d’exploration) sans autre suite que les conséquences de l’unique morsure (qui peut être mutilante et fatale pour cause d’hémorragie). Les requins n’ont pas l’habitude de consommer des êtres humains, cette nourriture ne faisant pas partie de leur menu habituel et commun.
    Le plus souvent une attaque est liée à une erreur d’identification ou peut être motivée par la curiosité ; cette dernière hypothèse devenant de plus en plus crédible aux yeux de spécialistes du grand requin blanc comme R. Aidan Martin.
    Un évènement aussi rare et spectaculaire qu’une attaque de requin a souvent une couverture médiatique mondiale disproportionnée alimentée par la recherche du sensationnel.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_de_requin

  3. Cento dit :

    Le risque d’être tué en Australie (sur la période 1980-1990) par une attaque non provoquée de requin comparé à :
    un accident mortel de plongée était 10 fois moindre,
    une noyade était 300 fois moindre,
    un accident mortel de la circulation était 3000 fois moindre.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_de_requin#Recensement_des_attaques_de_requins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *