La torture en début de soirée : le retour de Jack Bauer

Je sais qu’il y a quelques accro de cette série à succès parmi nous.
C’est passionnant de voir l’impact énorme des séries sur notre vie de tout les jours.
Je me souviens d’un magistrat qui se plaignait que lors des audiences, les justiciables s’adressaient au président de la cour par « votre honneur » simplement parce que dans les séries américaines c’est le terme employé.
Dans cette article c’est plus grave puisque c’est le recours à la torture qui est en jeux.
Avec le version moderne du vieil adage « la fin justifie les moyens » traduit par Jack Bauer en « whatever it takes mentality”.

je vous laisse lire.

Amis téléspectateurs, vous êtes invités à boycotter la série “24? de Fox, qui entame sa septième saison ce dimanche, après avoir diffusé 89 scènes de torture dans ses six premières.
Sept ans: comme la “war on terror”.
La première émission a été diffusée deux mois après le 11 septembre. S’il fallait un emblème des années Bush dans la culture populaire, c’est Jack Bauer et la “whatever it takes mentality”.

Air du temps oblige: le premier épisode s’ouvre sur les auditions au Congrès de Jack Bauer, “le torturer in chief” triomphant des années Bush. Son unité anti-terroriste a été démantelée. L’heure est venue de se justifier.
Pareil pour Fox. Suspendue en 2007, la série ne faisait “plus” que 12 millions de téléspectateurs. Les producteurs essaient de la relancer. Peut-être de faire leur mea culpa.
A l’automne 2006, le doyen de West Point, le général Patrick Finnegan, était venu leur demander d’arrêter: les cadets et les soldats en Irak étaient influencés par la justification de la torture et les méthodes employées (Si un jour la “torture team est poursuivie, faudra-t-il faire comparaître Jack Bauer ?)

partie 2

A la place, les télespectateurs peuvent regarder le film de 15 minutes que Human Rights First a produit et qui est maintenant diffusé dans les écoles de l’armée. Les militaires du monde réel y expliquent que la torture ne marche pas.
L’association lance aujourd’hui un nouveau film, qui dénonce la manière dont la torture est décrite dans la culture populaire. “24? est vendu dans plusieurs dizaines de pays, y compris dans le monde arabe.

L’original

http://clesnes.blog.lemonde.fr/2009/01/11/primetime-torture/#xtor=RSS-3208

Déjà publié le 12 January 2009

À propos de job

Job assis sur son fumier
Ce contenu a été publié dans société, vidéo, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La torture en début de soirée : le retour de Jack Bauer

  1. Cento dit :

    Je te rejoins sur ce point : c’est une série qui fait l’appologie de la méthode dure. Avec le sacrifice de vies individuelles pour en sauver un plus grand nombre. La saison 1 est la plus cruelle je trouve, avec des scènes relevant du voyeurisme SM. Pour me faire l’avocat du diable, je dirais qu’elle montre bien ce qu’il ne faut pas faire, le héro en payant le prix fort : femme, amis, parents, personne n’étant épargné. Mais il est vrai que le héro étant un anti-héro, suivre son exemple est la pire des fautes. Et un public immature peut facilement se laisser entrainer sur cette piste déshumanisante.

  2. job dit :

    Pour retrouver plus d’info le site d’origine de la video

    http://www.humanrightsfirst.org/us_law/etn/primetime/index.asp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *