Je hais Adam Smith

Ca y est , j’ai trouvé l’origine de tous nos maux, l’homme qu’il faut écarteler, crucifier, désintégrer, télé porter en enfer, effacer des livres d’histoire.

ah j’oubliais!!!! , brûler tous ses livres

Cette engance de satan, cette incarnation du mal absolu c’est adam Smith.

Quand je le lis, je le trouve d’une modernité extraordinaire. On dirait un ultra libéral du XXI siècle

Je rentre pas dans les détails, on regardera ensemble sont texte. Je crois même que je vais aller chercher sur le net d’autres extraits de ses propos obscènes.

Sinon, pour être plus sérieux, l’introduction du numéro du point ou ton propre discours comme quoi le mot libéral est mal compris me semble quelque peu exagéré.

Pour le libéralisme politique avec leurs gentilles idées un peu naïves, ça me convient. Je ne sais pas si ça peut nous être toujours aussi utile aujourd’hui qu’au XVIII / XIX siècle . Notre société d’aujourd’hui est fondé sur leurs principes, il reste donc qu’à garder les choses dans l’état. Il nous faut donc aller chercher ailleurs les axes d’amélioration.

Par contre pour le libéralisme économique la connotation négative du mot est tout a fait méritée.
Je n’ai lu pour l’instant que les textes sur le XVII et XVIII siècle et déjà je suis en profond désaccord sur leur modèle de société.
Je vais arriver à la lecture des siècles suivants et je crains le pire.

Bon on reparle de tout cela dans le détail.

À propos de job

Job assis sur son fumier
Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Je hais Adam Smith

  1. Cento dit :

    😀

    Je suis à ta disposition ce weekend pour une réunion de crise.

    Ses textes en intégrale.

    http://classiques.uqac.ca/classiques/Smith_adam/smith_adam.html

  2. Cento dit :

    Alors tu en es où sur cette lecture des économiste?
    Tiens un petit extrait des « saintes » paroles d’Adam Smith : « Mais l’homme a presque continuellement besoin du secours de ses semblables, et c’est en vain qu’il l’attendrait de leur seule bienveillance. (…) Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme; et ce n’est jamais de nos besoins que nous leur parlons, c’est toujours de leur avantage. (…) La plus grande partie de ces besoins du moment se trouvent satisfaits, comme ceux des autres hommes, par traité, par échange et par achat.[16] »

    Perso j’aime bien ce qu’il dit là. J’y retrouve tout ce qui fait l’homme, sa grandeur et sa misère. Son seul moteur est son égoisme, c’est la seule énargie sur laquelle on peut toujours compter. Donc quite à baser l’économie mondiale sur quelque chose de solide, autant que ce soit cette force. Reste à faire qu’elle aille dans le sens d’une plus grande justice sociale. Mais je pense aussi qu’il faut d’abord produire des richesses avant de les partager. Donc j’en reviens à mon nouveau crédo: c’est du coté de la démocratie qu’il faut chercher les solutions, pas du coté de l’économie. L’économie peut enrichir les hommes, mais seule la démocratie peut leur apprendre à etre justes. Et tout comme les sophistes de la Grèce ancienne, je crois que la justice est ce que le plus fort croit bon pour lui. Comme en démocratie le plus fort c’est le peuple, il faut donc un peuple bien rempli de sagesse pour choisir avec dicernement ce qui est le meilleur pour lui. Mais surtout il faut un peuple bien informé. Et ce qui manque le plus dans nos démocratie actuelle, c’est la transparence. Et une plus grande transparence dans le système économique actuel serait une très bonne chose je pense (mais pas pour tout ces magouilleurs bien sur!).
    Qu’en penses-tu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *