Internet rend-il bête ? (bis) version audio

Cerveau d'internaute

Cerveau d'internaute

Le livre de Nicolas Carr décrit bien les effets néfastes de l’usage excessif  d’Internet sur notre aptitude à lire des livres de plus de dix pages sans images !

Pour le cas où vous seriez déjà atteint par ces premiers symptômes et envisagiez de reporter à une date ultérieure(1) ,non encore fixée, la lecture du précieux ouvrage, j’ai une solution.

Je vous propose ici,  non pas d’écouter une version audio du livre, mais plutôt de prêter une oreille attentive à cet extrait de l’émission « La tête au carré » qui lui a été consacrée ce midi.

Tete_carre_nicolas_carr (32′)

Quelques repères :

  • (7′ 50 ») Le vocabulaire d’internet est celui du monde réel, des mots qui datent d’avant internet. C’est notre moyen d’ aprenhender le virtuel
  • (9’30 »)L’homme  a déjà du s’ adapter dans le passé à un phénomène nouveau : la lecture. Certaines zones du cerveau ont dû être « recablées » pour s’adapter à cette nouvelle activité.
  • (14’30 ») Comme pour la lecture notre cerveau va peut être s’adapter au multimedia, même si pour l’instant les effets sont encore négatifs.

Source : La tête au carré (France inter)

(1): Aussi désignée par la savante expression «  grecques » (sic)

À propos de job

Job assis sur son fumier
Ce contenu a été publié dans audio, Informatique, santé, science, société, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Internet rend-il bête ? (bis) version audio

  1. job dit :

    j’aime bien à la fin de l’enregistrement cette citation d’ Henri Poincaré qui énonce qu’un chien dévorant une oie emmagasine de la graisse de chien et non de la graisse de oie .

    On est pas loin de l’idée du fumier 😉

  2. Belbo dit :

    La minute de maître Capello : attention ne pas confondre calendes et calandres

    Bon je sais ça ne fait pas avancer le débat mais ça méritait d’être signalé 😉 (à moins que ce ne soit voulu, visuellement une calandre étant plus parlante que des calendes 😉 )

    Ok j’écouterai l’émission pour avoir un commentaire plus intelligent à faire 😉

  3. Belbo dit :

    Emission intéressante, mais cette peur qu’Internet nous rende bêtes n’est-elle pas de même nature que celle qui était apparue au 19e siècle lors de l’invention du chemin de fer, qui allait « déviriliser nos soldats » ?

    On peut aussi espérer que la lecture de livres ne disparaîtra pas, uniquement du fait du plaisir que procure la lecture (séquentielle) d’un livre ?

  4. job dit :

    Ah !! je comprends mieux on doit donc dire
    grecques »

    😉

  5. job dit :

    Pour revenir sur ta remarque sur la peur.
    L’intérêt de cet émission radio est le relatif optimisme des participants par rapport à une description plus dramatique de Nicolas Carr.

    Pour l’instant les études réalisées mettent en évidence des effets négatifs sur l’attention et les capacités d’apprentissage. Mais, comme le dit l’un des chercheurs intervenant dans l’émission, quand sera t’il après quelques décennies pour des populations qui seront nées avec Internet. On peut raisonnablement penser que nous nous adapterons pour en tirer des avantages.

  6. Cento dit :

    Nous nous adapterons, voilà un phrase bien lamarckienne… disons plutôt que la sélection naturelle du plus apte à la survie dans le milieu ambiant sélectionnera ceux qui pourront être et durer et que les autres seront éliminés. Après si cela entraîne l’élimination complète de la race humaine, est-ce vraiment un mal 😛 ?!

  7. job dit :

    Grossière erreur de ma part d’avoir choisi le mot « adaptation » qui déclenche chez les amateurs de Darwin que nous sommes des réactions en chaîne 😉

    Ce que j’évoque c’est la capacité naturelle pour un individu de re-câbler son cerveau pour l’adapter à de nouveaux besoins.

    Certaines personnes sont capables de lire de long document à l’écran alors que d’autres sont obligées de les imprimer. Ce n’est qu’une question d’entrainement pas d’évolution ou du moins pas encore …

  8. job dit :

    Super bien fait cet article du Monde. C’est presque la table des matières de prochains articles sur le Fumier 😉
    – Influence de l’open space sur la productivité
    – « Multiplier les e-mails permet de se rassurer » !!!!
    – Éloge de l’ennui
    – méthode de gestion du temps GTD (Getting Things Done)
    – La thérapie de la pleine conscience s’appuie sur la philosophie prônée par les bouddhistes.
    – le contemplative computing (la contemplation informatique).
    – ….

    De nombreuse pistes à explorer. Qui est ce qui s’y colle ?

  9. Cento dit :

    – méthode de gestion du temps GTD (Getting Things Done) => ça c’est pour toi Job 😀 !!!

  10. Cento dit :

    Comment ça, tu ne t’étais pas reconnu 😛 ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *