Des Hommes et des Dieux

Une fois n’est pas coutume, je vais parler cinéma
Non pour vous conter ma sortie dominicale et la séance de « Moi, moche et méchant » en 3D (…) mais pour vous inviter à visionner « Des hommes et des dieux » ce film français de Xavier Beauvois avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, et Olivier Rabourdin.

Près de 1,3 million de spectateurs en deux semaines ! Qu’un film, contre toutes attentes, attire un monde fou, cela est déjà arrivé comme pour les 8,5 millions d’entrées pour Les Choristes, en 2004.
C’est beaucoup plus rare pour un film austère, sur un sujet dur où l’action se fond en béatitudes …

La quasi-totalité de la critique, à Cannes puis au moment de sa sortie en salles, a encensé le film. D’habitude ce genre de « ola » médiatique présage du pire :) … Mais pas cette fois.

Est ce un retour au film « humaniste » comme avec Agora ?

Ce qui me fascine le plus c’est ce désir de rester coûte que coûte face au danger imminent … les moines répondent en chants et en prières… Quelques uns doutent et veulent partir mais ils se rangent à l’avis du groupe et décident de rester.

2000 ans d’histoire et toujours cette même renonciation au bon sens, cette résignation, cette attente de la main divine..
«  »Accepter de s’échouer sur le rivage du monde plat de l’école ionienne de Milet, guidé par la lueur des ombres du phare de ses utopies » »

Toujours est il que vous pouvez sans craintes passer les deux heures que dure le film confortablement installé dans votre fauteuil, vous n’en sortirez pas indemne de toute réflexion.

Le Synopsis officiel du film :
Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…
Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

Déjà publié le 25 October 2010

m4s0n501
Ce contenu a été publié dans philo, poésie, Politique, religion, société, vidéo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Des Hommes et des Dieux

  1. job dit :

    Ce film est vraiment intriguant. Je n’en entends dire que du bien par des personnes complètement différentes : Catholique pratiquant et athée.
    On pourrait peut être aller y aller tous ensemble, pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, la semaine prochaine.

  2. Belbo dit :

    J’ai vu le film, oui il est bien, j’ai bien aimé le rythme lent qui correspond à la vie des moines. La photo est aussi bien travaillée avec de belles images, ça vaut la peine de le voir sur grand écran. Les acteurs jouent bien aussi, ils ont vraiment leur rôle à coeur… On dirait que le temps est un peu suspendu par rapport à notre monde habituel.

  3. Cento dit :

    Ok je suis partant pour aller le voir au ciné, on m’en a dit aussi beaucoup de bien.

  4. Sushi dit :

    Je l’ai vu moi.

    Un film sympa même si quelques longueurs et un pathos à faire exploser tous les compteurs. On ne fait pas dans la demie mesure avec l’émotion émotionnelle larmoyante. Mais de beaux moments.

    Grosse faute de gout pour le « lac des cygnes » à la fin. mais bon.

    Le bilan reste positif pour moi.

Add Comment Register

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>