Contradiction d’André Comte-Sponville

Amis philosophes amateurs, voire amateurs de philosophie, bonjour

Pour continuer dans la veine de notre « philosophie amusante », je vous soumets cette remarque que je me suis faite en lisant un article.

Dans une interview dans « Le monde des religions », André Comte-Sponville s’est, à mon sens, contredit. En effet, il dit :

« Mais qu’est-ce que la matière ? Au sens philosophique, c’est tout ce qui n’est pas de la pensée. Les particules pensent-elles ? Sont-elles douées de conscience, de volonté, d’amour ? Non. Elles sont donc matière. Etre matérialiste, c’est penser que tout est matière ou produit de la matière. »

Il définit la matière par opposition à « quelque-chose » qui n’est pas de la matière (la pensée). Donc il admet qu’il existe des « choses » qui ne sont pas de la matière, donc il nie le matérialisme. En effet, s’il était réellement matérialiste, tout serait de la matière, même la pensée.
La matière crée « quelque-chose » d’immatériel : la pensée. Il n’existe pas que de la matière dans l’Univers, il y a aussi de la pensée.

Voilà, toutes remarques bienvenues…! 😉

À propos de Belbo

Jacopo Belbo => voir "Le pendule de Foucault", Umberto Eco
Ce contenu a été publié dans philo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Contradiction d’André Comte-Sponville

  1. eclos dit :

    ACS (André Comte-Sponville) donne ses définitions de pensée et matières.
    Tout est question de référentiel 😉
    Je vous en propose une autre ébauche:
    Lorsque je décris quelque chose, je construits une information, cette même information est de la matière qui par sa disposition et ma capacité à accorder à cette disposition un sens, lui en donne un, justement.
    On peux voir la pensée comme une suite d’informations, dont les agencements spécifiques les identifies … comme les ACGT du brin d’ADN en quelque sortes …
    Une fois cela fait, la pensée est matière…

  2. Cento dit :

    C’est presque ça. La pensée est une émergence de la matière. La pensée n’existe pas en tant que telle. Ça serait jouer sur les mots de dire qu’elle existe comme la matière existe. Ce n’est pas parce que je peux penser un dragon que les dragons existent pour autant. La pensée existe dans notre pensée. Mais c’est plus un abus de langage qu’une réalité.

  3. Belbo dit :

    Certains physiciens affirment que l’Univers est « plus proche d’une grande pensée que d’un grand mécanisme ». Et tu oserais prétendre que la pensée n’existe pas !! 😉

  4. Cento dit :

    Ben je me méfie justement des physiciens qui se prennent pour des philosophes. Et encore plus quand ils se la jouent mystiques 🙂 !

  5. job dit :

    Ben …. pour ma part je vais juste rester sur l’analyse de texte
    il écrit : »c’est penser que tout est matière ou produit de la matière »

    Tu ne nous as pas mis tout le texte mais s’il dit que la pensée est issue (produit) de la matière, il n’y a pas contradiction

    Je fais plus de la dialectique que de la philosophie, mais je pense répondre à ta question

  6. Belbo dit :

    Après m’être renseigné je pense que c’est plus une différence entre dualisme et monisme : pour un dualiste on peut opposer deux choses (ici la matière et la pensée) alors que pour un moniste il n’y a qu’une chose qui existe. Je pensais qu’ACS était moniste (donc qu’il pensait qu’il n’y avait que de la matière, donc que la pensée était aussi de la matière).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *