Comment nous sommes tous parfaits… à nos propres yeux

http://www.franceculture.com/emission-revue-de-presse-internationale-revue-de-presse-internationale-de-cecile-de-kervasdoue-201-6

Revue de presse internationale de Cecile de Kervasdoué

11.05.2011 – 07:12

Vous savez ce qui fait le plus de mal à l’Amérique ? écrit ce matin une plume du Washington Post

C’est ce mythe du caractère exceptionnel de tout ce qui est américain. Nous vivons sur ce mythe depuis plus de cent ans alors c’est une culture tenace faite de suffisance et de mépris qui est à la base de tous nos problèmes dont le principal est sans aucun doute celui de la culture de la pauvreté et du racisme qui perdure de manière incroyable aux Etats-Unis. Une culture qui s’appuie sur l’ignorance et qui est savamment instrumentalisée par des de nombreux partis politiques dont le Tea party mène la danse… c’est cette croyance que quoiqu’il arrive l’Amérique est bénie, exceptionnelle et que rien ne peut lui arriver. Par ricochet, il n’y a donc rien à changer dans notre système… nous sommes parfaits… et avec arrogance… c’est cela le narcissisme américain qui nous empoisonne : nous sommes parfaits mais seulement à nos propres yeux!

et vous n’êtes pas les seuls… semble répondre le philosophe espagnol Manuel Reyes Mate dans les colonnes d’el Pais en Espagne. Il s’interroge sur l’esprit d’exclusion qui traverse l’Europe avec son dernier chapitre espagnol celui là : Madrid a décidé de permettre aux policiers d’expulser de force les pauvres, les mendiants, les sans abris de la capitale espagnole. C’est que le pauvre fait peur! Explique ce philosophe espagnol ; tout simplement parce que le secret des pauvres c’est qu’ils sont conscients de nos mensonges et particulièrement de la fausse universalité du système des riches!… et c’est particulièrement le cas aujourd’hui lorsqu’en pleine crise économique l’état choisit d’aider les banques au détriment de l’intérêt général… les pauvres savent bien, eux, que ce crime ne leur profitera en rien puisqu’ils sont déjà au fond du trou… ainsi le mendiant dérange tous les systèmes dominants… qui ont considérablement usé d’idéologie pour les discréditer : faisant du miséreux un responsable de sa propre misère, un parasite, une fatalité qui s’appuierait même sur l’évangile « vous aurez toujours des pauvres parmi vous » di le texte… alors conclut cette chronique espagnole : il n’y a plus qu’une seule solution… s’en débarrasser… faire disparaître le pauvre, l’individu qui accuse par son existence même un système politique qui bâtit sur l’exclusion tout en se présentant plein de compassion!

Est ce ainsi qu’il faut comprendre ce silence qui entoure la plus Grande Honte de l’Europe comme le titre le Publico toujours en Espagne…

Cette marée de naufragés titre el Pais toujours en Espagne

ils sont près de 30 000  a avoir fait ce voyage vers l’Europe depuis début janvier… écrit le China Daily en Chine

alors que la Gazeta Wyborska  en Pologne s’insurge sous ce titre « Lampedusa : miroir de l’impuissance européenne »… sil en fallait encore un…des dizaines, des centaines de cadavres déjà… dont de nombreux enfants, des bébés même, jetés à la mer dans des conditions insupportables… inhumaines… et la France comme l’Italie ne proposent rien d’autre que de les renvoyer chez eux pour les « accueillir de nouveau le lendemain… et le quotidien polonais termine : alors pourquoi ne pas carrément les noyer en chemin tant qu’on y est ?

Parce qu’on en est là… à ce niveau là en Europe… écrit le Publico qui raconte cette information publiée parle Guardian britannique lundi matin et qui ne fait curieusement aucun bruit en Europe a croire que nous sommes tous devenus sourds!

Un bateau parti de Tripoli le 25 mars dernier avec à son bord 72 migrants aurait après une panne de moteur dérivé 16 jours durant dans la méditerranée avant de regagner la Lybie avec seulement 10 survivants… 61 personnes parmi lesquelles des enfants sont morts de faim et de soif après avoir vainement réclamé des secours aux bateaux qu’ils croisaient… les survivants assurent avoir été repérés par des avions militaires et un porte avion qui d’après le Guardian pourrait être le Charles de Gaulle français…. l’alliance atlantique dément avoir reçu un quelconque appel mais les gardes côtes italiens reconnaissent avoir été avertis

L’état major français a démenti catégoriquement… mais le Publico rappelle : difficile de croire tous ces démentis officiels et vigoureux dans cette affaire qui fait la honte de l’Europe alors que Sarkozy et Berlusconi manœuvrent pour fermer les frontières aux africains au mépris du droit maritime, du respect des droits de l’homme et du sens commun qui obligent à secourir tous les naufragés

D’autant qu’il s’agirait de reconnaitre que ces familles qui traversent la méditerranée sont la conséquence immédiate de l’intervention de l’OTAN en Lybie rajoute el Pais dans un long reportage qui raconte comment les milices de Kadhafi poussent de force, pistolets en mains des familles entières d’africains vers des embarcations direction l’Italie… et bien souvent aussi direction la mort…

alors non, ce ne sont plus comme on l’a dit des migrants à la recherche d’un emploi vers l’eldorado européen… écrit el Pais… non l’affaire de Lampedusa est une affaire de réfugiés de guerre… utilisés de manière opportuniste par le régime de Kadhafi et par l’espace Schengen… et le journal espagnol rappelle que déjà près de 746 mille personnes ont fuit la Lybie à cause de la guerre qui y fait rage

la guerre ou la faim en somme raconte le site d’al Jazzera… voilà les deux mamelles de l’immigration… savamment instrumentalisées par de grosses multinationales… et al Jazeera consacre tout une dossier ce matin aux manœuvres boursières de Glencore, le géant du négoce de matière première, qui serait responsable de l’envolée des prix des produits alimentaires … créant une instabilité au sein des pays les plus pauvres tout simplement parce que l’instabilité profite aux multinationales

Comme la pauvreté profite aux riches… raconte cette colonne laissée à Umberto Ecco dans les pages de la Repubblica… parce qu’il nous faut un ennemi pour faire survivre la société… or l’ennemi comme toujours c’est l’autre… l’étranger…. il est noir, juif ,ou maghrébin ou asiatique ou pauvre ou tout simplement différent… car cette haine du différent est à la base de nos constructions humaines

et c’est ainsi conclut l’hebdomadaire Prospect en Grande Bretagne… l’être humain est né pour mentir! Nous ne pouvons pas survivre sans tromper… c’est la théorie d’un ouvrage de Ian Leslie dont se fait l’écho le magazine britannique ce matin… la vérité n’est jamais unique jamais simple… elle peut s’interpréter de très nombreuses façon et les avocats par exemple en ont fait un métier… ainsi on peut être sincère et ne pas être capable de livrer la vérité dans son ensemble mais surtout explique l’auteur… le mensonge est une protection indispensable à l’empathie… l’empathie est ce qui nous interdit de faire du mal à l’autre et en même temps c’est aussi ce qui nous pousse à mentir… ainsi nous mentons aux autres pour nous protéger et surtout  nous nous mentons à nous même pour nous protéger

Vous voyez… comme nous pouvons ainsi tous être parfaits… au moins à nos propres yeux

Bonne journée

Ce contenu a été publié dans Politique, société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Comment nous sommes tous parfaits… à nos propres yeux

  1. eclos dit :

    Un peu de populisme … à moins que ce ne soit du misérabilisme …

    « Ils se noient et c’est la rivière qui est incriminée »

  2. Cento dit :

    C’est surtout bientôt les élections présidentielles!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *