« Aux armes citoyens » ou pas?

Je vous apporte un petit débat sur le controle de la détention d’armes à feu par l’honnête citoyen.

Un lisant wikipedia j’apprend que c’était un privilège des nobles qui a été aboli par la révolution française de 1789. Or certains parlementaires veulent de nouveau en refaire un privilège!

Il y a aussi ce coté société fachiste qui sont celles qui désarment le citoyen pour qu’il n’ai aucun moyen de pression réellement efficace (pas d’armes, pas de chocolat). Et en France bien-sûr c’est Vichy qui a désarmé le citoyen français pour le contrôler lors de la seconde guerre mondiale.

Au dela du chasseur et du tireur sportif, se pose la question du citoyen qui doit pouvoir prendre les armes (la marseillaise dit bien « Aux armes citoyen ») pour défendre son pays contre un agresseur, fut-il interne. C’est même écrit dans la constitution de 1789 comme étant un droit naturel et imprescriptible (Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. »).

Après avoir supprimé le service militaire, on retire le droit de posseder une arme. Ca fait bien de nous des petits lapins ça non?

Bref j’attend vos commentaires 🙂 !

Déjà publié le 29 April 2013

Ce contenu a été publié dans société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à « Aux armes citoyens » ou pas?

  1. eclos dit :

    Nos gouvernements ne contrôlent pas tout, il y a encore des armes en circulation => Mes seins, des armes ?

  2. job dit :

    Les armes qui défendent la démocratie, j’ai des doutes. J’attends les exemples dans l’histoire.
    Au pire ca fait durer les guerres civiles plus longtemps et obligent les apprentis dictateurs à industrialiser les tueries.
    Le droit de manifester et d’avoir un contact un peu rude avec les gardes mobiles et les CRS devrait suffire à nous permettre d’exprimer publiquement notre désaccord avec nos gouvernants.
    Laissons les kalachnikovs aux bandits de grand chemin, cela suffit largement à rendre nos rues moins sures.

  3. Cento dit :

    Pourtant Beccaria y voit quand même une peur qui relève plus du fantasme que de la réalité :
    « A cet égard, en 1764, le grand jurisconsulte Cesare Beccaria écrivait dans l’illustre Traité des Délits et des Peines que : « Mauvaise est la mesure qui sacrifierait un millier d’avantages réels en contrepartie d’une gêne imaginaire ou négligeable, qui ôterait le feu aux hommes parce qu’il brûle et l’eau parce qu’on se noie dedans, qui n’a aucun remède pour les maux mis à part leur destruction. Les lois qui interdisent de porter les armes sont d’une telle nature. Elles ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins, ni déterminés à commettre des crimes (…). De telles lois rendent les choses pires pour les personnes assaillies et meilleures pour les agresseurs ; elles servent plutôt à encourager les homicides plutôt que de les empêcher car un homme désarmé peut être attaqué avec plus de confiance qu’un homme armé. On devrait se référer à ces lois non comme des lois empêchant les crimes mais comme des lois ayant peur du crime, produites par l’impact public de quelques affaires isolées et non par une réflexion profonde sur les avantages et inconvénients d’un tel décret universel ». »
    http://www.armes-ufa.com/spip.php?article694

  4. DeeeZ dit :

    Je pense que c’est un très court résumé de dire que seul le chasseur et le tireur sportif peuvent s’armer. Voici les étapes à faire:
    – Consulter son médecin généraliste et de lui demander de vous établir une attestation médicale indiquant que vous ne présentez aucune contre indication à la pratique du tir sportif et à la détention d’une arme à feu.

    – Dès que vous avez votre attestation vous la remettez au club de tir que vous avez choisi avec les documents que celui-ci vous a demandé pour votre inscription.

    – Le club de tir se charge lui même de demander votre licence de tir à la FFT que vous recevez directement chez vous après 1 mois.

    – Dès que vous avez reçu la licence, vous retournez chez le médecin pour la faire tamponner.

    – Une fois le cachet du médecin apposé sur votre licence, vous pouvez vous rendre chez votre armurier. Sur présentation d’une ou deux pièces d’identité et de la licence vous pouvez acheter une arme de catégorie C.

    – L’armurier se charge lui même de la déclaration en préfecture.

    Donc le citoyen protecteur peut avoir une arme s’il veut être protecteur.
    C’est un peu comme le permis de conduire finalement non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *