Bush : il va bientôt nous manquer

Une petite blague d’outre atlantique en cette période d’élections.

Osama Bin Laden decided to send George Bush a letter in his own handwriting to let him know he was still in the game. Bush opened the letter and it contained a single line of Coded message:

370H-SSV-0773H

Bush was baffled, so he e-mailed it to Condoleezza Rice. Condi and her aides hadn’t a clue either, so they sent it to the FBI. No one could solve it at the FBI so it went to the CIA, then to MI6 and Mossad. Eventually they asked Australian Intelligence (ASIO) for help. Within a minute, ASIO emailed the White House with this reply:

‘Tell the President he’s holding the message upside down.’

Déjà publié le 11 October 2008

Publié dans Humour | Marqué avec | Laisser un commentaire

La question humaine

Le film tiré du livre de François Emmanuel qui traite des rapports troubles entre méthodes managériales et méthodes fascistes.

Trouvable sur les sites torrents…

Déjà publié le 9 November 2010

Publié dans société, vidéo | 3 commentaires

Connaissez vous l’origine de l’expression …

Connaissez vous l’origine de l’expression … bit à bit ?

(houlala je sens la fureur gronder…)
Giovanni n’est certainement pas un informaticien …

Déjà publié le 28 December 2007

Publié dans Humour, Informatique | Laisser un commentaire

CENTRALES THERMIQUES SOLAIRES

Le Principe


La surface de captage solaire est formée d’une couverture transparente tenue à une certaine hauteur du sol, créant une serre ouverte à la périphérie mais attachée à une cheminée au centre. L’air dans la serre est chauffé par le soleil, devient plus léger et monte vers la cheminée. Le tirage thermique ou « effet de cheminée » induit une dépression et aspire l’air de l’extérieur à travers la surface de captage.

La vitesse du mouvement de l’air est déterminé par la différence de température entre la partie basse et la partie haute de la cheminée et de son hauteur. L’effet de cheminée peut fonctionner 24 heures sur 24, à cause de la chaleur dans la serre due au rayonnement solaire pendant la journée et due au rayonnement de la chaleur emmagasiner dans le sol, pendant la nuit.

L’électricité est produite quand l’air montant passe à travers des turbines des générateurs à l’entrée de la cheminée. 

La cheminée solaire de Manzanares

Un prototype expérimental d’une centrale à effet de cheminée a été conçue par le bureau d’études Schlaich Bergermann und Partner de Stuttgart. Le distributeur d’électricité espagnol Union Electrica Fenosa a proposé le site de Manzanares à 150 km au sud de Madrid et le ministère de recherche allemand (BMFT) a financé le projet. Le prototype a été terminé en 1982 et a fonctionné correctement pendant sept ans.


La centrale expérimentale de Manzanares

Dimensions :
– Puissance maximum = 50 kW
– Hauteur de la cheminée en acier = 195 m
– Diamètre de la cheminée = 5 m
– Surface de la serre = 6.000 m2 de couverture en verre et 40.000 m2 de couverture transparente en plastique.

 
Vues de la turbine dans la tour et sous la serre

http://www.outilssolaires.com/pv/prin-centraleD.htm

Un animation qui explique tout ça mieux qu’un long discours:

http://www.enviromission.com.au/project/technology.htm

Déjà publié le 10 December 2007

Publié dans écologie, science | Marqué avec | 2 commentaires

Ecrire, la tête dans les nuages

Ecrire, la tête dans les nuages

Écrire sans clavier ? Depuis combien de temps n’écrivons-nous plus avec un stylo dès qu’un texte fait plus de quelques lignes ? Le clavier auquel nous nous sommes si bien habitués au cours de la dernière décennie ne restera sans doute pas éternellement l’interface de saisie la plus rapide ou la plus pratique. On le voit déjà sur les téléphones portables ou les PDA dont le clavier est trop petit et malaisé, pas seulement pour les les personnes âgées ou handicapées des mains et/ou des yeux.

Le laboratoire Cavendish de l’université de Cambridge en Angleterre élabore une interface révolutionnaire pour les situations où le clavier est inadapté. Le programme Dasher permet de saisir du texte sans clavier et même sans les mains. Le traitement de texte devient un jeu d’ordinateur : au lieu de taper les caractères un par un, on navigue dans une nuage de caractères où se forment, comme par magie, des groupes de lettres qui ensuite forment des mots.

L’interface est de type « saisie prédictive à agrandissement » comme on en voit partout maintenant : la pertinence d’une information pondère sa taille, les informations susceptibles d’intéresser l’utilisateur apparaissent plus grandes ou plus nettes que les autres. Ici l’utilisateur cherche la première lettre du mot à écrire dans le nuage des lettres proposé. Dasher augmente ensuite la netteté des lettres qui ont le plus de chance de suivre celle que l’utilisateur vient de sélectionner et diminue la netteté des autres. Pour les mots les plus courants, la suite du mot commence à apparaître dans le nuage et l’utilisateur peut terminer ce mot rapidement en choisissant la dernière lettre.

La navigation proprement dite se fait à l’aide d’une souris, d’un stylet, de ses yeux voire avec les pensées. D’après ses auteurs, écrire avec Dasher est aussi rapide qu’avec un stylo. Un utilisateur expérimenté serait capable d’écrire 39 mots par minute.

Quel sera l’avenir d’une telle apllication ? Le duo duo clavier – souris subit la concurrence de plus en plus forte des interfaces « à gesticules ». telles le stylet, les systèmes à commande oculaire ou vocale ou même commandés par la pensée, qui vont probablement prendre plus d’ampleur dans les années à venir. Dasher pourrait avoir son rôle à jouer dans cette évolution. Peut-être que dans quelques années vous dasherez vos textes rien qu’en y pensant… les doigts dans le nez ?

Vous pouvez télécharger Dasher gratuitement dans plusieurs langues. Une démonstration est disponible sur YouTube.

suite

Je ne dirai qu’un mot : Génial!

Essayer c’est l’adopter ….

Déjà publié le 10 April 2009

Publié dans Informatique | Marqué avec | 2 commentaires

Les media ou la désinformation organisée

Faites-moi confiance, je suis un menteur!

Dans un article de presse (sic)  récent, il est question d’un jeune homme de 25 ans qui s’est amusé, durant plusieurs mois, à proposer son témoignage à tous les journalistes qui en cherchaient un, et ce quel que soit le sujet de l’article.

Ryan Holiday n’est pas un amateur de barefoot running (la course pieds nus) et ne collectionne pas les vinyles. Il n’est pas insomniaque et ne travaille pas davantage comme employé de bureau. Il est responsable marketing chez American Apparel et …
manipulateur de médias.

Sa technique était simple, : « Quand un journaliste américain faisait appel à Help a Reporter Out (HARO), un service de mise en relation entre la presse et des témoins ou des sources, il répondait, peu importe la réalité de ses connaissances. Le jeune homme avait même engagé un assistant pour l’aider à répondre favorablement au plus de sollicitations possibles. »

Depuis la révélation de ses supercheries à répétition, la plupart des médias abusés ont modifié leurs contenus en précisant dans une note qu’un faux témoignage avait été retiré de l’article.

Il voulait prouver que les journaux et les blogueurs, obsédés par la course à l’audience, étaient prêts à raconter n’importe quoi. Il détaille l’ensemble de son imposture dans un ouvrage paru le 19 juillet intitulé Trust me, I’m lying: confessions of a media manipulator («Faites-moi confiance, je suis un manipulateur»).

«Un article fouillé et construit et un article bâclé font autant de clics», regrette Ryan Holiday … et il s’étonne de la facilité avec laquelle il a dupé la presse.

«C’était tellement facile que c’en était terrifiant.»

Déjà publié le 26 July 2012

Publié dans consommation, Livres, Politique, société, Web | Laisser un commentaire

La fiche de paie expliquée avec humour

Pour tout comprendre sur notre fiche de paie

Déjà publié le 8 November 2015

Publié dans Economie, Humour, vidéo | Marqué avec | Laisser un commentaire